sous le cognac la plage

Et oui, le Cognac n’est pas produit qu’à Cognac. Bien au contraire, le Cognac est produit sur un terroir vaste qui s’étend entre la Charente, la Charente-Maritime et quelques communes de la Dordogne et des Deux-Sèvres. Donc, on peut produire du Cognac jusqu’à l’île de Ré et aussi sur les bords de la Gironde.

Bienvenue donc dans le charmant village pittoresque de Talmont-sur-Gironde à la rencontre de Michel Guillard. Michel est un véritable passionné, photographe amoureux des paysages du cognaçais et à l’origine de plusieurs ouvrages dont le récent « Les paysages du Cognac » aux éditions Inventaire des Terroirs.

Il est à l’origine d’un projet viticole créé à Talmont-sur-Gironde : le domaine Les Hauts de Talmont, réunissant trois passionnés de vin : Michel Guillard, Lionel Gardrat et Jean-Jacques Vallée.

Amoureux du lieu, ce trio a décidé d’associer leurs savoir-faire pour créer sur ce site prestigieux un vignoble vitrine de la viticulture charentaise au terroir marqué par une roche extrêmement calcaire, visible depuis les pieds de la falaise, faisant face aux vignobles bordelais du Médoc.

du vin et du cognac

Observez à l’œil nu les flancs de falaise maculés de blanc par ce calcaire lumineux. On peut y voir des fossiles marins. Touchez ensuite et ressentez cette finesse et ce côté poudreux comme de la farine glissant entre les doigts.

Le vin issu de ces terroirs révélera en bouche des sensations similaires : une finesse, une texture aérienne et poudreuse sur une pointe saline. On retrouve la dégustation geosensorielle typique sur sols calcaires.

Les vignes du cognaçais s’épanouissent pleinement sur des terroirs au sol argilo-calcaire et au climat doux et océanique.

A Talmont, nous observons notamment une veine de calcaire campanien supérieur, soit la dernière période de l’ère secondaire (-70 à -65 millions d’années), celle de la disparition des dinosaures et des ammonites. La présence de ce calcaire permet de retenir l’excès d’eau des précipitations et de la restituer à la vigne en période de fortes chaleurs.

prendre de l’âge

Chaque fût est contrôlé pour garantir l’âge du cognac. En effet, même si culturellement le Cognac relève de l’art d’assembler, certains vignerons aiment mettre en valeur l’effet millésime en privilégiant des cuvées spécifiques pour démontrer la diversité des palettes aromatiques d’une année à l’autre, reflet de cette fameuse notion de « terroir ».

Nous finissons par la visite du chai où le bouchon de cire apposé sur les barriques de chêne attestent encore une fois les visites de contrôle des représentants officiels de l’appellation Cognac pour assurer le respect des délais de vieillissement du Cognac imposés par l’AOC.

Dans les faits, un représentant du Bureau national interprofessionnel du cognac (BNIC) se rend à la distillerie afin de mettre en place les scellés : trois cachets de cire seront apposés sur chacune des barriques. Alternativement, les barriques peuvent aussi être entreposées dans un chai sous clés, dont l’une sera à l’usage exclusif du BNIC (la serrure également scellée à la cire). Cette garantie de millésime existe depuis 1987 !

Rendez-vous à Talmont-sur-Gironde au domaine Les Hauts de Talmont !

Audrey
Ecrit par Audrey DELBARRE
--------------------------------------------------------------- Passionnée par l’écriture, Audrey est une amatrice de vin joviale et enthousiaste, guidée par la richesse du contact humain ! C’est à l’Académie du vin du Cap en Afrique du Sud qu’elle affine ses connaissances dans les vins puis développe son inspiration à partir de ses rencontres et voyages dans les vignobles du monde.... Titulaire du diplôme WSET 3, elle se consacre à l’organisation de séminaires et formations sur le développement des sens et des émotions grâce à l'œnologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. © 2022 - GENERATION VIGNERONS
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Ce site vous plait ? faites le savoir !