Le prix des vignes édition 2020

Des prix des vignes en hausse un peu partout, voici ce que nous disent les dernières statistiques diffusées par la FN Safer (Fédération Nationale des Safer) calculées à partir des chiffres 2019. Pourtant peut on s’appuyer sur ces données pour prévoir ce que sera le marché des vignes, cette année 2020  si particulière ?

L’an passé dans notre article sur le prix des vignes 2019, nous précisions que les chiffres d’une année donnée ne peuvent s’entendre qu’en prenant en compte ceux des années passées et les perspectives du marché.

le battement d’aile du papillon

Ah ! les perspectives de marché…On sait maintenant s’adapter au gel, à la grêle, à la canicule, on arrive même à supporter les coups de boutoir du lobby des hygiénistes ! Mais qui, au printemps 2019 aurait pu prédire l’instrumentalisation de la vente des vins européens aux Etats-Unis dans la guerre commerciale que se livrent les géants de l’aéronautique ? Qui à l’automne 2019 aurait pu prédire l’irruption d’un virus qui anéantit sur son passage une saison complète de commercialisation ? Sans parler des incertitudes qui règnent toujours sur l’issue des négociations post Brexit…

Car bien sûr le marché du vin reflète celui des vignes : la consommation de Champagne en France et dans le monde baisse : le prix des vignes aussi, pour la première fois. L’exportation du cognac s’accentue. le prix des vignes augmente encore…

Alors le confinement vous a conduit à vous remettre en question ? Vous êtes en recherche d’un projet qui donne du sens à votre vie et vous seriez bien tenté de faire le grand saut vers les métiers de la vigne et du vin ? Forcément vous vous posez la question : combien peuvent coûter des vignes en 2020 ? Regardons de plus près.

un marché qui cartonne !

Bon, 2019 sera sans doute l’année du record des surfaces échangées avec des prix toujours en hausse :

9200 transactions (+5,1%), 18300 ha (+8,8%), 987 M€ (+17,0%)

A noter : une hausse marquée des achats de biens loués qui pourrait s’expliquer par la volonté de s’assurer des revenus du foncier avant une transmission ou un prochain départ à la retraite par exemple. A lire sur ce sujet, notre article sur le prix des vignes 2019.

Biens vendus libres et biens vendus loués

En rouge et jaune, la part croissante des biens vendus loués.

Quant au bond de la valeur de 17% il peut s’expliquer par des transactions de grands domaines, notamment dans le Bordelais -la Tour de Mons et Cantenac Brown tous deux à Margaux- qui vont peser dans la balance et distordre légèrement les chiffres.

Bon, des grands domaines à acheter : ce n’est peut-être pas ce que vous allez chercher tout de suite…

N’hésitez pas à agrandir les graphiques en cliquant dessus !

Avec ou sans champagne ?

Loïc Jégouzo, ingénieur d’études à la FN Safer : Les trois types de vignes (AOP, IGP,IG) enregistrent des hausses. En ce qui concerne les AOP, il faut retenir que dans chaque bassin viticole, ce sont toujours les AOP prestigieuses qui sont en hausse et qui tirent le reste des appellations vers le haut.

Le prix des vignes en AOP (en rouge) continue de progresser bien que cette année il ait subi la baisse du prix des vignes en Champagne.

Alors, pour mieux apprécier la progression du prix des vignes AOP, retirons le Champagne de cette courbe : la progression constante en AOP (en jaune) apparaît plus nettement.

Car la Safer considère que le premier facteur d’augmentation du prix des vignes reste les faibles taux d’intérêt et l’évolution du revenu viticole.

Loïc Jégouzo : « En fait même si la production a baissé, la filière française bénéficie d’une bonne image de ses grands crus à l’international qui tirent le prix des vignes toujours plus haut ».

le Cognac XXL

Les vignes à eaux-de-vie AOP passent la barre des 50.000 €/ha en moyenne (en violet) grâce au succès de la filière Cognac : record du volume d’une production qui s’exporte à 98% aux Etats-Unis (pas de taxes Trump sur les alcools de plus de 14°c) à Singapour et en Chine.

et du rosé plein la vue

Hors AOP le prix des vignes se porte bien lui aussi avec une neuvième année de hausse consécutive. On note aussi des hausses significatives en Languedoc qui traduisent la bonne santé de la filière rosé.

Coup de zoom sur les prix

Pour rentrer dans le détail, reprenons l’exemple de l’an passé :

Bordelais

BASSIN VITICOLEprix en euros/haévolution 2019/2018
GIRONDE MOYENNE DEPARTEMENTALE AOP117,900+3%
>Pauillac2.300,000+5%
>Blaye Côtes de Bordeaux18,000-10%
>Graves blanc34,000+6%

Avec un marché en baisse, ici cohabitent des extrêmes du monde du vin. Les prix s’expliquent dans le cas de Pauillac par la ventes de biens d’exception tandis que la baisse des vignes en Blaye Côtes de Bordeaux peut se comprendre par une offre pléthorique (nombreux départs à la retraite…) et des lots plus ou moins bien placés (terroirs gélifs…).

Quant à l’AOC Graves qui tire son épingle du jeu dans un bassin où la tendance est à la baisse, le marché est animé par des acquéreurs locaux avec une grande amplitude selon les lots : 50.000€ pour les plus graveleux, 25.000€ pour les plus sableux.

Bourgogne

Changement de région, intéressons nous maintenant à l’Yonne :

BASSIN VITICOLEprix en euros/haévolution 2019/2018
YONNE MOYENNE DEPARTEMENTALE AOP157,600+9%
>Bourgogne appellation régionale55,000+6%
>Chablis175,000+5%
>Chablis premier cru400,000+21%
>Petit Chablis90,000+6%

La demande est toujours forte mais le rendement diminue. Jusqu’à 30% par rapport à 2018 avec des conditions climatiques extrêmes. Du coup le marché des parcelles a doublé (on compense la baisse de rendement en augmentant la surface de vignes) allant jusqu’à 77% de transactions supplémentaires en Chablis premier cru.

Passer la main

Le marché du Languedoc-Roussillon est assez révélateur du contexte dans lequel évolue la profession aujourd’hui : c’est le premier marché en nombre de transactions (23% du total national), en surface (31%) mais se place en sixième position en valeur (8%). Explications : les exploitants veulent partir à la retraite, la météo est de plus en plus capricieuse, le marché du vin recule, des démarches de certification s’imposent…Bref voilà une région où on aurait bien envie de passer la main.

Languedoc-Roussillon

Pourtant dans ce département certaines appellations ne s’en tirent pas si mal : leur notoriété grandissante fait que ces secteurs sont recherchés.

BASSIN VITICOLEprix en euros/haévolution 2019/2018
HERAULT MOYENNE DEPARTEMENTALE AOP17,400+5%
>Terrasses du Larzac55,000+6%
>Picpoul de Pinet26,000+4%
>Pic Saint-Loup55,000+10%

A l’inverse dans le département voisin, soit parce que la demande se raréfie, soit parce que l’offre est trop abondante, certaines appellations font grise mine :

BASSIN VITICOLEprix en euros/haévolution 2019/2018
PYRENEES ORIENTALES MOYENNE DEPARTEMENTALE AOP10,400-1%
>Banyuls et Collioure22,000-12%
>Côtes du Roussillon10,000-5%
>Rivelsaltes et Gd Roussillon7,5000%

Du coup cette baisse des prix tend à croître sous l’effet d’une demande locale d’agrandissement qui fléchit et de difficultés à trouver des porteurs de projets dans des zones mal irriguées et excentrées des grands bourgs.

Qui achète ?

On note une progression constante des acquisitions par des personnes morales agricoles. Loïc Jégouzo : « on a une envolée des achats par des sociétés d’exploitation, ces achats sont multipliés par deux en 10 ans et en progression depuis 25 ans et représentent près d’une transaction sur six maintenant ». 

les GFV, sociétés de portage du foncier, (Groupements fonciers Viticoles) tiennent la corde : le GFV, via les personnes physiques qui abondent à son capital, permet de rassembler le montant nécessaire à l’achat de la vigne qui est ensuite mise à bail à l’exploitant.

Pour conclure, Génération Vignerons n’est pas un cabinet d’études ! On vous donne juste ici ces prix à titre d’exemples si vous caressez un projet d’installation. Ils sont assez représentatifs de ce qu’a pu être l’état du marché en 2019.  Mais rien ne peut dire qu’ils vont refléter le marché de 2020. Emmanuel Hyest, président de la FN Safer : « on voit déjà des conséquences, on sait que des opérations qui étaient en cours ont été stoppées parce qu’il y a des gens qui voient l’avenir avec des craintes ».

Alors quelles sont les variables à prendre en compte : le foncier viticole va-t-il continuer à présenter un intérêt ? Comment vont évoluer les taux ? Et les revenus ? la réglementation ? Car cette année, il risque d’y avoir de la casse. Va-t-elle tétaniser le marché ? Loïc Jégouzo : « les Safer viticoles nous disent qu’il faudra sans doute attendre les vendanges pour voir comment vont évoluer les prix. A ce stade il est trop tôt pour dire si les prix du foncier vont diminuer. On est encore dans l’interrogation. On peut supposer qu’il y aura des faillites mais l’impact sur le foncier sur les prix, je ne préfère pas entrer dans des spéculations ».

Toutes ces données sont tirées de l’étude annuelle très complète de la FN Safer. Sur leur site vous trouverez de nombreux conseils et documents qui vous permettront d’approfondir votre projet.

Ecrit par Francois SAIAS
--------------------------------------------------------------- Scénariste, réalisateur, documentariste pendant de nombreuses années, François a gardé la curiosité de son premier métier et s'investit aujourd'hui dans le monde du vin, ses rouages, son organisation, ses modes de fonctionnement.
Catégories : s'installer

2 commentaires

  1. caroline pellot dit :

    Merci pour cet article très intéressant. Connaissant peu le sujet, j’apprécie d’autant plus cette explication claire et qui souligne le rôle du vin dans les stratégies politico-commerciales! Petite question : les exportations augmentent, et celles de l’armagnac? Est-ce les mêmes clientèles? Le cognac a-t-il meilleure réputation outre-atlantique? Un sujet à creuser 🙂

    1. Francois SAIAS dit :

      Merci pour ce commentaire. La safer et le Ministère de l’Agriculture analysent le prix des terres, pas les marchés !
      A noter quand même pour répondre à cette question que l’Armagnac suit la tendance et le prix des vignes augmente de 20% dans les Landes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2020 - GENERATION VIGNERONS
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Ce site vous plait ? faites le savoir !