La vigne numérique à la nantaise

Le vin, c’est quelque chose qui fait parler nous assure Anne-Sophie Thomas du domaine bio de la Fessardière et présidente de l’association La Vigne Numérique, en ouverture de Transition, leurs journées festives d’automne. L’événement se déroule à la Conciergerie du Front Pop’, un petit espace hétéroclite plein de charmes face aux fameuses Machines de l’île de Nantes.

 

C'est quoi la vigne numérique ?

Il s’agit d’un cluster d’entreprises du numérique basées en région nantaise dont la vocation est de créer des synergies avec les acteurs de la filière vin. L’association vit le jour fin 2015 autour de Rémy Maronne (enseignant, auteur, consultant) et Quentin de Molliens (agence Mineral) son premier président. Les entreprises étaient plutôt orientées autour du marketing digital porté par l’essor des Q-R code et des premières applications sur smartphones.

Le succès de D-Wines au CES de Las Vegas contribua à booster le cluster, qui paradoxalement traversa une période tendue avec plusieurs abandons dont celui de VinoMusic que Génération Vignerons avait suivi à ses débuts.

Le changement de bureau fin 2018 qui voit l’élection de Anne-Sophie Thomas, du domaine bio La Fessardière, marque un nouveau départ pour ce « groupement de start-up qui ont pour ADN : le vin, le numérique, l’implantation en Loire Atlantique ».

La liste des membres atteste d’un grand éclectisme d’activités allant de la micro-entreprise en traduction et promotion internationale à la PME exportatrice, en passant par des projets utopiques comme ce « casque qui mesure le plaisir gustatif ».

Ça tombe bien, il y a là des vignerons qui ont des choses à dire sur leurs expériences numériques et un public à l’écoute. Vincent Lieubeau l’ingénieur qui a construit sa propre station météo ou Romain Malidain qui pilote un robot enjambeur arracheur d’herbe Le robot me fait gagner du temps, il peut travailler seul, ou Anne-Sophie Bodineau qui utilise la solution Exocep pour gérer ses mailings clients sans avoir éliminé totalement le courrier postal. Et d’autres encore, pour l’échange d’expérience, les questions pertinentes ou le conseil prêt à l’emploi.

L’ambiance du samedi était plus festive avec le bar à vins, à bières et à rhums, la petite restauration, les dégustations, la musique.

Bienvenue en boboland

Les « néo-bobos » y viennent en famille à bord de leurs vélos cargos avec les petits qui s’amusent à l’atelier dessin. Connaissez-vous le jeu des arômes ? Des dizaines sont à découvrir dans des petites vérines en papier et voilà un grand dadais aux yeux masqués qui s’extasie devant l’arôme du poivre ! La Prévention routière et les dépliants de Vin & Société pour une consommation responsable sont au rendez-vous.

La proximité avec les vignerons du vignoble nantais est en marche. Même génération, même culture, même engagement pour la biodiversité, le respect du territoire et la proximité.

Les fondateurs de start-up et les jeunes vignerons partagent un socle de valeurs communes. Un bon départ pour faire du business.

dégustation ratée

Connaissez-vous MyBacchus ? Alexandre Ermenault, son fondateur, fringant trentenaire a pris le temps de m’expliquer son projet : tout est parti d’une dégustation de vin ratée chez son père, il y a 2 ans, pour son anniversaire.

Des vieux millésimes qui n’avaient pas supportés les aléas de la vie en cave et des déménagements. Tu vas me trouver une solution ? aurait dit le père, dépité, à son fils brillant ingénieur.

Une histoire un peu too much pour être vraie ? L’épouse d’Alexandre m‘en confirme la véracité.

Après une petite année de gestation, Mybacchus accouche de Bacchus One : une bague en chêne reliée à un élastique, un objet tout mignon qui cache des capteurs de température, d’humidité et de luminosité fournissant une mine d’informations à votre smartphone.

Il mesure la température de votre bouteille à la dégustation mais j’ai surtout retenu le service à la cave. Trop de lumière dans votre cave, une fuite d’eau scélérate, une soudaine source de chaleur...Vous voilà prévenu !

On a beaucoup travaillé le packaging, les personnalisations pour des entreprises comme La Cave de Longchamp, Vinci ou le Crédit agricole.

Je ne peux pas donner trop de chiffres mais on devrait arriver au petit millier de bagues vendues (49€ l’unité).

Communication et graphisme nickel, maîtrise des fabrications.

Tiens on parle d’une levée de fonds en 2020, faudrait peut-être s’y intéresser.

test comparatif

On ne risquait pas de passer à côté du « grand frère » la start-up 10-Vins qui approche aujourd’hui la taille d’une licorne. Appelée parfois « sommelier connecté » D-Vine est la première machine à dégustation qui aère et met à température le vin au verre.

Depuis sa réorientation sur les marchés CHR (cafés, hôtels, restaurants), la start-up lauréate du CES de Las Vegas en 2016, se développe à l’international et recrute fortement.

Les organisateurs avaient prévu un petit test comparatif.

Vous dégustez le Saumur Champigny les Loups Noirs 2017, Domaine de Nerleux, bouteille ouverte à température ambiante et ensuite vous dégustez le même vin issu d’un flacon de 10cl introduit dans la machine D-Vine.

Y a pas photo ! reflétait l’expression des visages épanouis de mes collègues dégustateurs.

A la Nantaise disait-on ! L’expression vient de l’époque des grandes heures du FC Nantes : jeu collectif, tout le monde a le droit de marquer et de défendre aussi !

Jean Philippe

A lire aussi

Des start-up pour quoi faire ?

Où est passée la Start-up Nation ? Est-ce que le phénomène s’essouffle ? C’est ce qu’on pourrait penser après avoir visité le village start-up du Salon Wine Paris et pourtant… 

 

 

La bouteille musicale

Après l’accord met-vins, voici le temps de l’accord musique-vin. Un sujet en or pour les médias Lifestyle. Prenons un exemple, mon vin est un AOC Corbières Cuvée Puissante 2013 de Jean-Pierre Py ; la musique assortie, c’est au choix : MixFunky afternoon, Chevillard, A et JJ Kanyorow, sonate n°1 et Von Pariahs Someone new...

 

 

Plus de tech mais moins de rêve

 Le CES 2017 bat son plein à Las Vegas. La France et ses startup y est particulièrement représentée dans l’Eureka Park puisque c'est la deuxième délégation mondiale derrière celle des USA...Et bien sûr on y retrouve le monde du vin !

 

 

Viticulture de précision, fiction ou réalité ?

On pense comprendre ce que peuvent littéralement recouvrir ces termes viticulture-de-précision. En réalité, il s’agit d’un concept développé au cours des années 90, grâce au positionnement par satellites...

 

 

Le goût de lumière

Le goût du fruit défendu, le goût du sang, le bon gout ou le goût des autres ça vous parle, mais connaissez vous le goût de lumière ?

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial