Paulée de l’Anjou 2019. Quel avenir ?

Non, cette année ne s’est pas tenue la 8ème Paulée de l’Anjou Noir … mais la 1ère Paulée de l’Anjou en Noir et en Blanc qui incluait les vignobles de schistes du sud et ceux des calcaires, plus au nord-est, c’est à dire le Saumurois et le Baugeois. Le tout nouveau président Ivan Massonnat, sympathique repreneur du domaine Jo Pithon, s’est courageusement attelé à la tâche. Mais pour faire quoi exactement ?

Veiller à ce que l’événement soit aussi mis en scène que possible ? Mission réussie ! Fédérer des vignerons pour une meilleure notoriété en s’ouvrant vers l’international ? Mission réussie !

Que seront donc l’édition 2020 de la nouvelle Paulée à l'abbaye de Fontevrault et une probable Paulée New Yorkaise ?

Connaissez-vous l’origine du terme 'paulée' ?
La “Paulée” est originaire de Bourgogne, elle consistait en un repas traditionnel et festif auquel se retrouvaient vignerons, vendangeurs après les vendanges. On y retrouve généralement aujourd’hui des œnophiles, des acheteurs et une clientèle récompensés.

Paulée ou «pelletée» du patois paule «pelle», est la dernière pelle de raisins versée dans le pressoir, elle indique la fin des vendanges.Lors de ce banquet chaque producteur apporte son vin. La plus célèbre Paulée est celle de Meursault, en Côte d’Or.

Du Schisme dans les Schistes ?

Je ne peux que rappeler notre attachement aux précédentes Paulée de l’Anjou : Des Ovnis en Anjou Noir (2018),  La Paulée de l’Anjou noir (2017),  Les seigneurs de l’Anjou noir (2016)

Cependant, oserons nous mentionner un petit malaise ambiant qui se murmure sans vouloir ternir le vernis ? La Pipette dans le Vignoble l’exprime assez bien, :  la Paulée a muté en un raout quelque peu mondain, ou nombre "d'influenceurs" internationaux se devaient d'être présents. C’est La vie de Château.

Où est l’esprit terroir qui animait Jo Pithon en 2012 ?

Le maire de Savennières tout fraichement élu est enthousiaste et fier de l’aura grandissante des vignerons de sa commune. C’est une force, certains vignerons sont venus m’apporter leurs idées, proposer leur soutien, parler de leurs projets. Un moment constructif. Mais il remarque une évidence : En revanche mes administrés ne peuvent plus prétendre accéder aux différents crus qui sont produits sur leur commune !

Bémol relayé par quelques bons cavistes qui adorent les vins mais tiquent un peu sur Des cuvées un poil trop « Prestiges » à qui servir ces jolis vins et à quel prix ? Ouh là, ça monte vite en gamme !

Qui va boire certaines cuvées ?

 

 

Notre sélection de vins Bios et biodynamiques

Plus de 40 euros… Le rêve Haut de Gamme

2016 Le Bel Ouvrage, Savennières, Domaine Laureau, Chenin Blanc, 48€

2013 Fides, Savennières, Eric Morgat, Chenin Blanc, 50€ 2013

Clos d’Entre les Murs, Saumur Blanc, Château de Parnay Chenin Blanc, 69€

2007 Coulée de Serrant Nicolas Joly, Chenin Blanc 95 €

Moins de 30 euros Encore Abordables

2015 Jurassique, Saumur Blanc Le Pas Saint Martin Laurent Charrier, 20 €

2017 Saumur Blanc, Château Yvonne, Mathieu Vallée, Chenin Blanc, 25€

2017 La Jarre de Juchepie, Anjou Blanc, Domaine de Juchepie, Eddy Oosterlink Chenin, 26€

Moins de 20 euros Les pépites

2017 Brut, Crémant de Loire, Château de la Viaudière, Agnes & P A, Giovannoni, Chardonnay/Chenin 9,90€

2014 Les Poyeux, Saumur Champigny, Domaine des Sanzay, Céline et Didier Sanzay Cabernet Franc 10 €

2016 Ordovicien, Anjou Blanc, Domaine de Bablut Christophe et Antoine Daviau, Chenin Blanc, 13.6€

2017 L’Ame de Fond, Anjou, Le Fief Noir, Alexis Soulas et Dominique Sirot Chenin Blanc, 18€

De la Coulée de Serrant … à l’Empire State Building

Ecrin et lieu magique, le Domaine de la Coulée de Serrant brillait sous le soleil d’un été un peu trop chaud.

Les dégustations des 53 domaines menées au pas de courses devaient vite laisser place aux navettes de minibus qui déplaçaient les convives vers le diner haute gastronomie.

Tous les vignerons satisfaits admiraient la nouvelle édition comme David Foubert La Folle Berthe, ravi, c’est une bonne idée, la Paulée prend de l’ampleur, du volume. Pour Pierre Antoine Giovannoni la Paulée 2019 représente un collectif de plus grande dimension, plus dynamique.

Aujourd’hui l’engouement pour ces moments gourmands que sont les Paulées, en compagnie des vignerons provoque des détournements « abusifs » du terme et de son esprit.

Inventer une Paulée dans les villes comme New York et San Francisco, mégalopoles où ne pousseront pas les raisins dans le bitume, offrira-t-il du sens autre que commercial ?

Partager la Paulée oui, c’est la perspective d’un rayonnement amplement mérité outre Atlantique mais sans risquer de regarder partir les meilleurs flacons à l’étranger la larme à l’œil. Soulignons qu’aux USA  les bonnes bouteilles à moins de 20 dollars sont quasi inexistantes, ce n’est pas encore le cas en France.

Qu’un vin d’Anjou soit paré des plus beaux attraits pour attiser l’engouement de la Big Apple, je le conçois. Pour les quartiers riches 5th Avenue et ses dorures, ou les bobos de North of Houston, la montée en gamme se justifie mais pourvu que … The Chenin reste abordable in France !

Passionné du vin, buveur new yorkais dans ta ville pas toujours rose, rêvant d’authenticité, de ceps, de raisins mûrs et de bruits de sécateurs au soleil, sais-tu quel danger je vois à transformer un vin populaire de grande qualité en un produit un peu trop marketing ? 

Jean Luc

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial