Mystères et clavelins à Château Chalon

A l’heure des incertitudes pandémiques, les projets de vacances se dessinent de manière incertaine.  Pourtant, après ces mois de confinement et de stress « covidien », il est grand temps de changer d’air… tout en respectant les consignes.

Et pourquoi pas aller respirer une bouffée d’air jurassien et déguster une gorgée de vin jaune ?

Méconnus et pourtant dotés d’une belle diversité viticole, les 1850 hectares du petit vignoble jurassien s’étendent sur le Revermont, entre la plaine de Bresse et le massif du Jura.

Au fil de la route, collines et reculées succèdent aux parcelles de vignes en pente ou en terrasse, aux prairies (où paissent de belles vaches grassouillettes) et aux bosquets.

Les résineux du Jura sont reconnus en AOC forestière et donnent à la région un air de Grand Nord.

 

Château-Chalon : vin au cœur du village

Installé sur un promontoire rocheux qui surplombe la plaine alluviale de la Seille et la reculée de Baume-les-Messieurs (fameux site touristique incontournable), Château-Chalon est reconnu parmi les plus beaux villages de France, fierté des 148 Castel-Chalonnais.

Entouré de vignes disposées en marqueterie, ce nid d’aigle aux allures médiévales, un brin mystique de nuit, nous offre un panorama remarquable.

Le charme opère.

Quand l’heure est aux dernières promenades avant l’arrivée des premiers frimas, les paysages se déclinent gracieusement en une gamme de nuances d’ocre et d’or.

Le Vin Jaune est dans son écrin. Il faut savoir que le village prête son nom à la prestigieuse appellation des vins du Jura : le Château-Chalon.

L’Or Jaune du Jura 

En raison de son origine mystérieuse et de son élaboration emblématique, le Château-Chalon est un produit d’exception et même, dirai-je, d’initiés. Comment est-il apparu ?  Est-il né en Hongrie ou fut-il rapporté des croisades ?  Une seule certitude : il est le fruit d’esprits audacieux et d’innovations créatrices. Le savagnin, parent du chenin et cousin des traminer, est le seul cépage autorisé pour sa production et s’épanouit dans un sol fait de marnes bleues et noires du Jurassique.

Pour mieux comprendre, je vous invite à regarder cette vidéo, les mystères du vin jaune :

Sa couleur ambrée et son goût inimitable proviennent d’un vieillissement dynamique de 6 ans minimum en fût sans ouillage (maintenir le plein dans un fût qui s’est partiellement vidé en ajoutant du vin de même nature) dans lequel se forme un voile de levures, véritable écosystème vivant.

Ce voile protège le vin de toute oxydation et lui confère des arômes inimitables. Il est embouteillé dans une bouteille spécifique, le clavelin.

Curnonsky, le « prince des gastronomes », le considérait en 1926 comme l’un des cinq meilleurs vins blancs de France, aux côtés d’Yquem ou du Montrachet.

Complexe au nez, massif et saisissant en bouche, ce vin acrobatique marie les arômes de fruits à chair blanche, de pomme et de fleurs se mêlent aux notes de noix et noisette fraîches, d’ épices exotiques.

Son goût de jaune racé puissant s’équilibre tout en finesse et en distinction. Sur cette terre de Grands Hommes (Pasteur, père de l’œnologie scientifique), ce vin de mystères est une prise de conscience et une lutte contre la standardisation des goûts. Il symbolise la patience, l’effort et toute la relativité de la notion de temps.

« Le vin au cours du temps s’est fait art et les grands crus sont devenus des œuvres d’art, parfois des mythes ! Le processus d’élaboration d’un grand vin est souvent comparé à la création artistique. » (Sophie Lignon-Darmaillac)

Ma Dégustation

Voici deux domaines où j’ai été à la rencontre du vin jaune et de ses vignerons, ses meilleurs interprètes.

le domaine De Lahaye de Mr TISSOT père & fils à Nevy-sur-Seille, au pied de Château-Chalon : j’y ai vécu une véritable initiation, dans cette cave voûtée faiblement éclairée… Afin de se familiariser et d’apprécier à sa juste valeur le vin jaune, je vous conseille de suivre ce chemin de dégustation.

 

Côtes du Jura 2016 – 100% chardonnay – 10 €

A boire entre 1 à 3 ans – 13-15°C

Le nez est floral et la bouche vive et fruitée que les notes de noisette et d’amande viennent réveiller. Le vigneron suggère un mariage avec des paupiettes de dinde, un cabillaud beurre blanc ou un dessert chocolat-café.

 

 

Côtes du Jura 2016 – 100% savagnin – 17 €

A boire entre 3 à 5 ans – 13-15°C

Des notes de fruits exotiques enchantent le nez et le palais. Avec une bouche riche et ample, les arômes de miel amènent un côté gourmand.

Une association de volaille à la crème et aux morilles ou un canard laqué aux épices sera idéale.

 

Château-Chalon 2012 – 100% savagnin – 36 €

Garde : 50 ans, voire plus. Apogée : 10 ans.         Servir à 13-15°C

Sa robe est couleur or. Son nez très intense et très aromatiques se porte sur la noix, la noisette fraîche, le safran, le curry… Puissant et rond en bouche, il est tout en équilibre grâce à une belle acidité et une incroyable longueur. Il fera sensation auprès d’un foie gras accompagné d’une gelée de coing, d’un coq vin jaune-morilles, d’un vieux comté et de noix et, pour sortir des sentiers battus, de plats épicés tels qu’un colombo ou une tajine.

Le domaine propose toute une gamme de vins en dehors des vins blancs tranquilles : Crémant du Jura, Côtes du Jura pinot noir, Macvin, vin de paille…

 

– le domaine Berthet-Bondet, reconnu en bio : au cœur de Château-Chalon : la fille, qui a repris le domaine de ses      parents, vous accueille chaleureusement dans une splendide maison.

La pièce de dégustation ressemble à un petit musée avec de vieux outils mais aussi différents éléments explicatifs sur les vins.

 

 

 

 

Château-Chalon 2012 – 100% savagnin – 46 €   Garde : 50 ans, voire plus. Apogée : 10 ans.         Servir à 13-15°C

Je vous conseille d’aller sur le site de ce domaine riche en informations et très bien conçu. Vous y trouverez notamment des recettes de cuisine très tentantes.

Deux domaines sont ici présentés mais il en existe d’autres et notamment des néo-vignerons qui travaillent avec respect et qualité la terre de leurs ancêtres. Pour n’en citer que quelques-uns : Géraud Fromont (domaine des Marnes Blanches), Gilles Wicky (domaine Wicky), Jean-Pascal Buronfosse (domaine Buronfosse), la famille Labet (domaine Labet)…

Détours Touristiques

Poursuivez votre chemin par la vigne conservatoire de Château-Chalon, véritable musée de vieux cépages, située à côté du domaine Berthet-Bondet. Ne manquez pas de visiter le patrimoine du village : la maison de la Haute Seille propose des visites guidées, des activités saisonnières et des dégustations de vins locaux.

Et si le cœur vous en dit, partez à la découverte des produits de terroir : fromages et salaisons s’accordent en toute harmonie avec les vins du Jura. Enfin, profitez des différentes manifestations proposées tout au long de l’année : l’Art se dévoile (salon bisannuel d’art contemporain), la Percée du Vin Jaune chaque mois de février…

Vous l’aurez compris, il est des produits qui méritent d’être dégustés une fois dans sa vie et le vin jaune en fait partie. Outre une belle découverte viticole, vous ferez également d’incroyables rencontres humaines car qui mieux que les vignerons pour vous conter les mythes d’un pays ?

Caroline

Cliché à la Une : ©Jura Tourisme

Ecrit par Caroline PELLOT
--------------------------------------------------------------------- Une valise dans une main, un verre dans l’autre, Caroline est toujours enthousiaste à l’idée de découvrir vins, spiritueux et autres délices qui s’inscrivent dans l’histoire des hommes et dans leur culture. Titulaire d’un D.U. « Œnotourisme » et préparant le WSET 3 en vue d’une reconversion professionnelle, Caroline n’hésite pas à prendre la plume pour faire partager aux lecteurs son goût pour le voyage, les rencontres et la dégustation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2020 - GENERATION VIGNERONS
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Ce site vous plait ? faites le savoir !