Lettre ouverte au château Lafite Rothschild

Loin de moi l’idée de vous importuner, Madame, Monsieur. Je voulais simplement vous exprimer ma déception et aussi ma tristesse. Encore une fois je m’en veux d’être allé sur le site Auchan.fr à l’occasion de leur foire de printemps.

Pourquoi ai-je choisi de faire défiler les grands Bordeaux par prix décroissant ? Et là-haut, tout en haut, je vois apparaître Zeus, si si, le dieu des dieux – on ne peut qualifier autrement le Premier cru classé Château Lafite-Rothschild 2010. Pourquoi l’avoir affublé d’un accoutrement tellement peu digne de son statut ? Voyez cette photo, repiquée, dupliquée jusqu’à la trame. Quel carnage d’image !

Je fais partie de ces gens qui n’aiment pas voir leurs idoles tomber de leur piédestal. Montrez-moi Mélanie Laurent en photo paparazzi, je détourne le regard. 

Montrez-moi Lafite en médiocrité, je souffre.

Me direz-vous probablement : est-il client chez nous, ce plaintif patenté ? Je répondrai : sur le chemin de l’être. Voyez-vous, j’accède aux Domaines Barons Rothschild Lafite par étape : le château Duhart-Milon 2014 occupe une place de choix dans ma cave et ne nous a jamais déçu. Ayant engrangé une petite plus-value, je m’apprêtais à passer à l’achat pour les Carruades de Lafite, mais vous comprendrez que je repousse un peu ma décision.

Je n’aimerais pas qu’un de mes amis me dise :

  Voilà une jolie bouteille, l’as-tu achetée sur Auchan.fr ?

Loin de nous l’idée de faire un mauvais procès à Auchan. La grande distribution vend massivement du vin en ligne, c’est une tendance de fond alors tout le monde s’y engouffre, pour le meilleur et pour le pire. Mais la grande distribution ne sait pas vendre des produits d’exception, elle n’en possède pas les codes. 

Nos lecteurs ne le savent peut-être pas, mais le Premier cru 2010 a obtenu la note Parker rarissime de 100/100. Croyez-vous qu’ils mettent en avant cet argument ? Et la caisse en bois sérigraphiée ? Absente.

Madame, Monsieur, je me console en accédant autant de fois que possible à votre merveilleux site internet. Amateur d’histoire, celle tourmentée de Lafite devrait nous être racontée par Frank Ferrand. Baron Elie, baron Éric, la continuité est ici décrite au fil du temps, sans superlatifs inutiles, avec humilité au regard des contextes économique et météorologique souvent difficiles.

L’appréhension qui serre le cœur du personnel, lorsque l’orage de fin août menace, montre combien l’esprit Lafite est solide, durable. Alors, Madame, Monsieur, sachez mettre les marchands au pas, comme d’autres les ont chassés du temple !

Jean-Philippe

Ecrit par Jean-Philippe RAFFARD
--------------------------------------------------------------- Toujours volontaire pour une virée dans le vignoble du bout de la Loire, du bout de la France, du bout de l’Europe ou du bout du monde, là où il y a des vignerons, là où il y a du bon vin. Jean Philippe n’oublie pas sa vie antérieure en marketing-communication pour lever le voile sur le commerce du vin et l’ingéniosité des marchands.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. © 2022 - GENERATION VIGNERONS
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Ce site vous plait ? faites le savoir !