Comment j’ai craqué pour Château d’Yquem

Ne serait-ce qu’une seule fois dans votre vie…….Ce mot fut longtemps la signature de Château d’Yquem, Premier Cru Supérieur Classé de Sauternes et  Barsac. La propriété demeura dans la même famille durant 400 ans, celle des Lur-Saluces, pour ensuite passer dans le giron du groupe LVMH, présidé par Bernard Arnaud au tournant du siècle. Château d’Yquem est dirigé par Pierre Lurton, déjà à la tête de Cheval Blanc, figure illustre de la planète vin bordelaise qui a la charge de le maintenir au sommet et de conduire la transition agrobiologique et demain biodynamique.

A l’automne de ma vie ce slogan me parle avec insistance. Il serait peut-être temps de se laisser séduire ?

QUELLE MALÉDICTION FRAPPE CES VINS ?

Tellement de choses m’attirent dans ce monument historique, dans ce vin de légende qui est l’expression même de la civilisation, chargée de gloire, d’excellence, mais aussi d’arrogance et d’immobilisme. Il n’y a jamais loin du Capitole à la Roche Tarpéïenne.

Une malédiction a frappé les crus de Sauternes et Barsac et les plus grands n’y ont pas échappé.  Que leur est- il arrivé ? Eux qui maîtrisent l’art ultime du vigneron, celui de dompter le botrytis, cette pourriture ennemie de la vigne pour en faire l’alliée de leurs nectars moelleux-liquoreux. Depuis une génération, les amateurs s’en détournent, pas que des Sauternes d’ailleurs, le Tokaj hongrois est aussi à la peine. Que faire ?

Certains désemparés inventent les cocktails au sauternes, d’autres militent pour la création d’une AOP Sauternes sec. Le navire-amiral de l’appellation garde son cap et n’a pas attendu pour créer son Y d’Yquem en bordeaux blanc,  il y a 60 ans.

LA REMONTADA EST EN MARCHE

Les goûts, les modes sont une affaire de cycle. Le sucre banni laissera place au sucre choisi. Le mouvement de balancier est allé trop loin, alors voilà qu’on recommence à lui trouver des vertus.  La remontada est lancée et nous faisons un geste citoyen en souhaitant acheter une bouteille de ce vin de légende.

Pas de visées spéculatives dans notre projet, non. Mais la conviction que ce nectar, cette parcelle d’éternité, cette œuvre d’art consommable apportera un immense bonheur dans le partage. Je sais que certains couchent sur leur testament leur souhait de voir déboucher une telle bouteille lors de leurs obsèques mais ce n’est pas moi.

Vous pouvez peut-être m’aider à trouver le millésime 1989,  c’est celui de l’année de naissance de ma chère belle-fille à qui j’en ai fait promesse. Comment se présente-t-il, ce millésime 1989 ? Le site d’Yquem fournit des infos sur la vendange :  Des conditions climatiques toujours excessives qui fatalement engendreront un terrible orage de grêle début juillet, lequel détruira 1/4 de la récolte ; des vendanges de feu, sous un soleil et une chaleur continûment torrides. Le 1989, un Yquem fort, tout en puissance et qui présente les rarissimes caractéristiques des millésimes d’exception, de type 1929, 1947 ou 1949.

Robert Parker et la RVF lui attribuent la note 97/100. A prendre avec prudence, car ces notes ont été données il y a bientôt 30 ans, et le vin a pu évoluer. Plus intéressante est le commentaire de dégustation du critique suisse Dominique Fornage de l’École Nobilis en décembre 2020 :  CHATEAU D’YQUEM 1989 (…)  Les arômes sont très exubérants. C’est une nature qui se lâche. J’y retrouve de la banane et de la vanille. Cela me rappelle la savane humide. S’y rajoute une superbe touche minérale qui rappelle les Riesling allemands. Le vin est très équilibré. L’âge lui est favorable : la rondeur se ressent moins que sur les crus plus jeunes. Il n’est pas spécialement consistant, il joue plutôt sur la subtilité. Grand sujet.

BACCHUS OU DIONYSOS ?

Maintenant, il s’agit de trouver la perle rare aussi j’implore Bacchus ou Dionysos- c’est selon l’humeur -de m’être favorable.

Avec 100 000 bouteilles produites en moyenne par an, le 1er Cru supérieur classé  n’est pas une denrée rare sur le marché. Tous les grands sites de vente en ligne le proposent, la grande distribution aussi, évidemment la marge est coquette sur les vins d’exception. Mais plus on remonte dans le temps, plus l’offre se fait rare et chère bien sûr.

Première action : envoyer un e-mail au Château pour leur demander s’ils peuvent m’aider. Simultanément, on passe des coups de fil.  Ah ! 1989, c’est mon année de naissance ! me dit Marion, une collaboratrice d’Idealwine diplômée et compétente comme toute l’équipe d’Angélique de Lencquesaing.

Malheureusement ils n’en ont plus en stock (vente directe). Marion me conseille de mettre une alerte si, dans les prochaines semaines, une bouteille venait à se présenter en vente aux enchères. Trop aléatoire.

La côte d’Idealwine pour le millésime 1989 est relativement modeste : 305 €, basée sur les dernières transactions. Plus les 22, 8% de frais. La spéculation ne frappe pas trop Yquem, à la différence des stars du Médoc ou de Pomerol. C’est rassurant pour mon investissement et réduit les risques de fraude ; les faussaires de Macao s’intéressant à d’autres vins.

TAILLÉS POUR LA GARDE

Les Yquem jeunes et vieux, affichent entre 150 et 250g de sucre résiduel. Cette protection associée aux soins extrêmes prodigués à la production réduit les risques de déception.

Les sites de petites annonces gratuites :

Le Bon Coin affiche 70 résultats avec des prix autour de 300-350 €, beaucoup de photos désolantes prises sur un coin de table. Rien dans le millésime 89.

Testons Rakuten et Cdiscount, ces deux plateformes regroupant beaucoup d’offres communes. Là, on entre dans le darkweb avec des offres aux photos imprécises, des descriptifs erronés – vous connaissez un Yquem Rothschild ? Des ventes par lot de 6 ou 12 bouteilles flirtant avec les 10 000€. N’ayant pas de cash à blanchir, je ne suis pas client.

Clémentine Desperelle, chargée des visites au Château vient de me répondre : Nous proposons en effet le millésime 1989 au domaine, au tarif de 1080€ en caisse bois individuelle,

Aie ! ça commence à faire lourd, je ne vais quand même pas me rabattre sur une demi-bouteille, non ?

Les cavistes et sites de vente en ligne : Bonne nouvelle ! J’ai trouvé mon 1989 sur trois sites.

Connaissez-vous WineandCo ? C’est l’un des pure players de la vente en ligne. Son patron Bernard Le Marois affirme :  grâce aux algorithmes et à l’IA que nous utilisons déjà, la technologie nous permet d’aller plus loin en matière de personnalisation et de recommandations et d’aller très loin en matière de prix avec l’Yquem 1989 proposé à 1038€, aligné sur le Château. Décidément, la spéculation est bien dans l’ADN du négoce bordelais.

La Cave d’Ulysse, à la fois boutique et vendeur en ligne est basée à Margaux. Le millésime 1989 est proposé à 435€ – déjà un progrès – mais à y regarder de près je vois que la photo représente le Sauternes générique d’Yquem et non le 1er cru. Une erreur qui discrédite le postulant.

MA TROISIÈME PISTE FUT LA BONNE

Le Comptoir des Millésimes basé à Villeneuve d’Ascq en Hauts-de-France est un petit négoce spécialisé dans les vins rares et les vieux millésimes, monté il y a 10 ans par un jeune professionnel passionné : Maxime Varcelice et sa bande de copains. Ils sont une demi-douzaine  aujourd’hui à gérer leurs 2000 bouteilles, les 80 millésimes et leurs précieuses allocations de grands domaines, tout cela stocké dans une cave bunker. On achète surtout à des particuliers, des caves entières de demeures bourgeoises souvent en Belgique. On regarde de près la qualité et les conditions de conservation. Vous avez de la chance, avant Noël, j’ai rentré une belle cave avec 12 bouteilles d’Yquem 1989, il m’en reste 4 aujourd’hui. »

Bacchus a exaucé ma prière, à moins que ce ne soit Dionysos ! Au prix de 355 € plus 10€ pour Chronopost, je dis banco à Maxime qui me fait cadeau de la caisse bois unitaire estampillée Château d’Yquem.

À DÉGUSTER AVEC LES YEUX

24h plus tard, le livreur Chronopost sonne à ma porte et me livre un paquet carton-polystyrène accompagné de la caisse bois. On ouvre et on vérifie que le millésime 1989 figure bien sur l’étiquette et sur la capsule. L’émotion me saisit d’un coup, mon œil se mouille à la vue de ce nectar couleur vermeille magnifié par sa bouteille cristalline. Étiquette minimaliste, trois mots suffisent : Château d’Yquem, Lur-Saluces, Sauternes.

Mes pensées se projettent dans l’avenir, quand les embrassades seront de nouveau permises. Cette bouteille est une promesse de complicité, de fous rires, de commentaires savants, de banalités et d’émotions brutes. Je me sens proche de l’humaniste bordelais Michel Eyquem, seigneur de Montaigne qui déclara, il y a 5 siècles : Si la vie n’est qu’un passage, sur ce passage au moins semons des fleurs. 

Visite accompagnée du site officiel www.yquem.fr

Une littérature considérable existe autour de Château d’Yquem, des livres d’images et de photographies, notamment le superbe Yquem de Richard Olney (1985, Flammarion).

Des interviews aussi, des romans, essais, documentaires et des auteurs inconditionnels comme Claude Chabrol ou Frédéric Dard. La recherche sur internet ouvre une multiplicité de pistes pour le chercheur ou l’amateur.

Nous vous proposons une visite accompagnée du site officiel Château d’Yquem. Un site qui impose le respect,  surtout quand vous apprenez qu’il a été créé par l’agence USIK la new generation advertising agency fondée et dirigée par trois polytechniciens, non-conformistes (10M€ de CA, 120 collaborateurs), prestataires des plus grands noms de la tech et du luxe.

FRÉDÉRIC DARD, L’AMI DE LA FAMILLE

Le site souhaite vous faire entrer dans l’essence même d’Yquem, une pureté totalement dépouillé, presque zen. Sur fond de page blanche, des petites vignettes les ANECDOT ‘YQUEM, calibrées en 18 secondes sur fond musical s’animent. Ces 24 vignettes ont un goût de trop peu, signe de leur réussite. Thomas Jefferson, le frère du Tsar, l’Y, les cosmonautes, tout l’univers d’Yquem se déroule avec au centre l’ami de la famille (Lur-Saluces) : Frédéric Dard, le père de San Antonio, auteur prolixe de polars, décédé Il y a 20 ans en nous laissant son œuvre gargantuesque – 300 romans, pièces de théâtre et adaptations- à la gouaille populaire sans pareil.

Il faut relire « la Rue des Macchabées », le « Gala des Emplumés » ou « la Pute enchantée » avec un verre de….. Frédéric Dard est cité 5-6 fois dans le site. Accordons-lui ce joli mot : Monsieur, si j’étais le Pape, je baiserais ce sol.

Comment les stratèges d’image du groupe LVMH parviennent-ils à intégrer le plus populaire des auteurs de polars français à la galaxie du luxe ? Le défi est intéressant à relever.

JUSQU’OÙ IRA LA COTE ?

La gamme d’Yquem ne présente que deux produits – le grand vin et l’Y- déclinés dans le temps, depuis 1893 pour l’un, 1959 pour l’autre. Une description précise extraite des carnets de vendanges accompagne chaque millésime. Pas de commentaire pour le millésime 2012 qui n’existe pas en grand vin. Points de médailles, ni notes de dégustateurs, ni commentaires des critiques vedettes. Vous trouverez tous les contenus informatifs et promotionnels sur les sites marchands.

Château d’Yquem n’est pas un site marchand. Il ne vous vend que de la grandeur, et une petite chose quand même  : la visite du Château, à partir de 84 € avec dégustation du grand vin. Inscription en ligne. Le site est muet sur la valeur des vieux millésimes, il pourrait peut-être nous éclairer sur les ventes aux enchères dont les résultats sont publics.

Le client connaît-il le vin blanc le plus cher au monde ? Château d’Yquem 1811, un amateur français a déboursé 75000 livres il y a une dizaine d’années dans une vente à Londres pour s’en porter acquéreur. Patience, patience…

Jean-Philippe

Ecrit par Jean-Philippe RAFFARD
--------------------------------------------------------------- Toujours volontaire pour une virée dans le vignoble du bout de la Loire, du bout de la France, du bout de l’Europe ou du bout du monde, là où il y a des vignerons, là où il y a du bon vin. Jean Philippe n’oublie pas sa vie antérieure en marketing-communication pour lever le voile sur le commerce du vin et l’ingéniosité des marchands.

Commentaires:

  1. Eryck Ponseel dit :

    Quel poète ce Jean-Philippe ! Quel homme d’émotion ! Et quelle chance d’être son ami, je suis assez disponible, j’attends l’invitation de sa belle-fille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 - GENERATION VIGNERONS
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Ce site vous plait ? faites le savoir !