Demaison met le vin sur les planches

Chuuut ! On nous a demandé d’être discret. Nous, c’est la centaine d’amateurs qui avons eu la chance de voir Di(x) Vin(s), le nouveau spectacle de François-Xavier Demaison, en rodage à Nantes, ce week-end, avant son lancement officiel au théâtre de l’Oeuvre, à Paris le 12 janvier.

un homme à principe

Qui n’a pas envie d’être pote avec FX ? Un mec qui a joué Coluche, quand même !     Il donne tellement de lui-même dans ce one man show pour nous séduire, nous faire rire, nous conquérir, que ça marche. Un homme à principe, ce presque quinquagénaire, il n’ouvre jamais une bouteille pour lui tout seul. Alors, attendez-vous à des situations cocasses comme celle du technicien Linky invité au partage.

Je me raconte à travers dix bouteilles de vin qui ont marqué ma vie, comme autant de chansons ou de parfums. Ce sera l’occasion de faire remonter à la surface des moments importants, déclare-t-il au Figaro Vins. On ne dévoilera pas la liste des vins, mais n’imaginez pas des Grands crus hors de prix ou des rencontres avec les gourous de la planète vin, non. Enfin, juste un peu quand même !

C’est l’anecdote, la situation cocasse, burlesque, excessive, rabelaisienne qui compte.

trader à Wall Street

Normal pour ce comédien humoriste qui fascine tant les jeunes entrepreneurs nantais ou d’ailleurs. Pensez-donc ! Le mec était trader à Wall Street le 11 septembre 2001. Il lâcha tout pour suivre la classe libre du cours Florent et 20 ans plus tard, 45 films plus tard, 25 spectacles plus tard, nous avons tous envie de partager une bouteille avec lui.

On va peut-être vous y aider : il faut descendre dans le Roussillon en vallée de l’Agly, vers Vingrau en faisant attention à la tramontane quand tu pisses face au vent tu te laves les dents. Là, vous trouverez le bébé de FX, Mirmanda, un tout petit domaine qu’il a créé avec Dominique Laporte, MOF en sommellerie, juste avant la pandémie. Son épouse Anaïs, la catalane est sur place, lui passe en coup de tramontane.

N’allez surtout pas croire qu’il fait de la pub pour son domaine dans le spectacle. Non, c’est cloison étanche. Mais quand on aime on a envie d’acheter, alors j’ai bougrement  envie de commander son coffret Mirmanda Grand Bonheur : rouge, rosé, blanc, plus l’huile d’olive et le miel du domaine à 85€. Plus classe que le Miraval de Brad Pitt, non ?

 on spoile ?

On se retient de ne pas vous raconter ce spectacle par le menu, tellement les souvenirs fixés en mémoire par le rire et l’émotion ne demandent qu’à se libérer. Guiseppe Quintarelli, par exemple, le maestro de l’amarone de Valpolicella qui lui avait interdit de recracher son vin. C’est raconté avec une telle verve que de votre vie de dégustateur vous hésiterez avant de recracher !

Jean Philippe

Ecrit par Jean-Philippe RAFFARD
--------------------------------------------------------------- Toujours volontaire pour une virée dans le vignoble du bout de la Loire, du bout de la France, du bout de l’Europe ou du bout du monde, là où il y a des vignerons, là où il y a du bon vin. Jean Philippe n’oublie pas sa vie antérieure en marketing-communication pour lever le voile sur le commerce du vin et l’ingéniosité des marchands.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. © 2022 - GENERATION VIGNERONS
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Ce site vous plait ? faites le savoir !