Boire avec les Dieux

N’est-ce pas notre rêve à tous, mortels que nous sommes ?

Partager un instant d’éternité avec la bande de l’Olympe, Dionysos en tête.

Boire avec les dieux est le titre magnifiquement prometteur de l’exposition-phare de la Cité du Vin de Bordeaux.

Une exposition qui aurait dû logiquement débuter le 15 avril. La voilà repoussée, peut-être annulée, nul ne sait.

Nous en savons un peu plus sur son contenu grâce à quelques indiscrétions savamment distillées par les organisateurs. Alors, suivons le guide Jean-Yves Martin, son commissaire général :

 

L’histoire du vin dans l’antiquité

La Fondation pour la Culture et les Civilisations du Vin souhaitait aborder l’histoire du vin dans l’Antiquité ; nous avons choisi de le faire d’une manière vivante, en privilégiant l’expérience et la sensorialité, en impliquant le visiteur dans la découverte des rituels sacrés du monde grec puis romain.

Ainsi, ne sont pas traités les processus de fabrication de ce breuvage mais ses représentations et sa symbolique dans les sociétés antiques. Près de 60 œuvres (céramiques, peinture, sculptures) prêtées par de prestigieux musées, comme le musée du Louvre, le musée national archéologique d’Athènes ou la Fondation Gandur pour l’art en Suisse, donnent à voir le rapport que les Anciens entretenaient avec cette boisson mais aussi avec la vigne. »

Tout cela est bien conventionnel, mais là où Boire avec les dieux fait preuve d’inventivité, c’est en invitant des artistes habitués à travailler à grande échelle. Les heureux lauréats sont trois plasticiens de la scène bordelaise venant des arts urbains.

Monumental work

La Fondation a eu l’excellente idée de réaliser des interviews vidéo.

Regardez-bien, on lève parfois le voile du secret sur les œuvres en cours de fabrication.

Play
Shadow
Slider

Les MonkeyBird, deux jeunes artistes travaillant en collectif ont l’ambition d’écrire des fables philosophiques sur les murs de la ville. Leur forte identité visuelle est de celle qu’on oublie pas. Il se sont vus confiés la mise en image du mythe d’Ampelos– la vigne en grec.

C’est l’histoire d’un jeune et beau satyre aimé de Dionysos, et dont la mort prématurée laissa le dieu inconsolable. Plusieurs versions de sa mort coexistent ; dans celle-ci, Ampelos est tué par un taureau sauvage et se mue dans la mort, sous les yeux de Dionysos, en pied de vigne :

Tandis que Dionysos gémit, voici qu’une grande merveille se produit sous ses yeux, le corps sans vie se redressa, ondulent tel un reptile et Ampelos serpentant devint une délicieuse plante fertile…

À Dionysos d’accomplir sa mission terrestre : faire aimer le vin aux femmes et aux hommes.

Les fêtes dionysiaques

Play
Shadow
Slider

Boire avec les Dieux a sollicité Rouge, une artiste plasticienne et portraitiste remarquée l’an passé à l’Institut culturel Bernard Magrez. Faites nous découvrir les Anthestéries, ces fêtes dionysiaques Athéniennes. Ces fêtes duraient 3 jours, dégénéraient parfois ; elles étaient appréciées des esclaves car ils étaient traités sur un pied d’égalité avec leurs maîtres.

L’ installation est centrée sur un trio de céramiques peintes et sonorisées – une jarre, une cruche et une marmite – portant la narration séquencée et cernées par un environnement en papier.

 

Play
Shadow
Slider

 

L’artiste Delphine Delas, docteure en Arts, formée aux sources les plus classiques, impressionne par son parcours international. Elle s’attèle à mettre en image et en émotion Les voyages de Dionysos, dieu errant vagabond, originaire de nulle part et de partout.

Le bleu est la couleur dominante de son œuvre, mais pourquoi donc ? Parce que le bleu n’existait pas dans la Grèce antique, pardi ! Le contre-pied est un art véritable.

La créativité contagieuse

On imagine le bouillonnement créatif qui a envahi les ateliers des artistes lauréats pendant les mois de préparation. Puisse ce travail ne pas être vain, puisse le public être autorisé à venir en nombre. Et que Boire avec les dieux stimule pareille créativité dans les vignes bordelaises environnantes.

Jean-Philippe

Image à la Une : © La Cité du Vin

Ecrit par Jean-Philippe RAFFARD
--------------------------------------------------------------- Toujours volontaire pour une virée dans le vignoble du bout de la Loire, du bout de la France, du bout de l’Europe ou du bout du monde, là où il y a des vignerons, là où il y a du bon vin. Jean Philippe n’oublie pas sa vie antérieure en marketing-communication pour lever le voile sur le commerce du vin et l’ingéniosité des marchands.
Catégories : expos et musées

2 commentaires

  1. Beaux-Vins dit :

    Une exposition qui semble super intéressante !
    A noter, elle a été reporté et ne se tiendra pas cette année… mais l’année prochaine.

    Beaux-Vins

    1. Francois SAIAS dit :

      merci à Jean-Nicolas Mouretin pour nous avoir alertés du report de l’exposition Boire avec les dieux.
      Le service de Presse de la Fondation indique que l’exposition sera reprogrammée du
      9 avril au 29 août 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2020 - GENERATION VIGNERONS
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
error

Ce site vous plait ? faites le savoir !