Pédaler dans les vignes

Velo8Vélo rando en masse ? L’expression n’est peut-être pas très heureuse mais elle exprime bien la réalité de cette vague immense de cyclistes – près de 3000- qui s’est répandue sur la ballade de 27 km entre Vignes et Divatte dans le Vignoble de Nantes.

Septembre est le mois rêvé de la rando vélo dans les vignes, la météo y est favorable, les grappes sont belles à croquer et les bonnes habitudes sportives de vacances ne sont pas encore oubliées.

Pas étonnant que partout en France viticole,

Velo6les ballades pré-automnales poussent comme les champignons, que l’on soit en petit groupe à pédaler dans les Côtes de Beaune ou plusieurs milliers de cyclistes à arpenter les petites routes du pays nantais.

L’organisation de l’événement mériterait d’être étudiée en cas d’école de communication, tant son déroulement fut excellent, sous l’autorité de la Communauté de Communes de Vallet qui disposait d’une centaine de bénévoles formidablement motivés et du relai des communes participantes.

 

velo5Vous savez, ici à la Rémaudière, nous avons voulu relever le défi du Vignoble à Vélo, alors tout le monde est sur le pont. C’est important pour une commune de 1200 habitants d’être identifiée et peut-être appréciée pour son accueil par les milliers de personnes qui passeront aujourd’hui. Il y a là une petite exposition d’outils traditionnels, des jeux pour les enfants, un stand pour les vélos, les nombreuses buvettes restaurations bien sûr et puis, nous avons mis en avant nos 4 vignerons de la commune, ils font d’excellents produits, vous savez ! me dit Anne Choblet, la Maire de la Rémaudière aux côtés de son adjoint qui avaient tous deux revêtu le T-shirt rouge de circonstance.

Coïncidence ?

L’ancien maire de La Remaudière n’était autre qu’Alain Coraud, auteur de l’ouvrage controversé : Sauvons le Muscadet d’une mort programmée dont nous avons déjà parlé ici. A première vue, le Muscadet ne semble pas en péril ici. Le sourire éclairait aussi le visage de Guillaume Bouin, du Domaine de Beaurepaire. Pensez-donc, les vendanges s’annoncent exceptionnelles, alors il était heureux de représenter l’AOC et de servir des petits godets aux nombreux visiteurs, mais attention…

Velo7Surtout du jus de raisin, tranquille ou pétillant. On le fait avec nos propres raisins en cépage Abouriou, puis on livre le jus au prestataire qui assure la pasteurisation et la mise en bouteille. Il n’y a pas que les enfants qui en boivent !  Je confirme, quand on pédale, mieux vaut éviter l’alcool. Le jus de raisin serait il l’avenir du Muscadet menacé ?

Jean-Philippe

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial