BTS, la formation F majuscule

En formation initiale, le BTS (plus précisément le BTSA VO : Brevet de Technicien Supérieur Agricole Viticulture-Œnologie), c’est la porte d’entrée vers tous les métiers du vin. Un brevet qui pourra être complété par d‘autres diplômes mais sans ce BTS la formation sera beaucoup plus compliquée. Pourquoi ? Parce qu’il est le garant de compétences acquises à tous les niveaux de l’exercice de la profession : économique, social, juridique, réglementaire, maîtrise des process etc.

Ensuite parce qu’il s‘agit d’un diplôme d’Etat sanctionné par des épreuves nationales et reconnu partout.

vue_aerienneNormalement un BTS se prépare en deux ans après le bac et dans un lycée viticole dépendant du Ministère de l’Agriculture et non pas de l’Education Nationale. Il en existe une vingtaine en France répartis par région de production. Sur le site du Ministère de l’Agriculture, vous trouverez l’établissement correspondant à la région de votre choix. La particularité de ces lycées, c’est qu’ils possèdent tous un domaine sur lequel a lieu la formation pratique.

C’est une garantie d’une formation de qualité.

Machine_vendanger_10__300x220C’est un détail qui met la barre assez haut, car disposer d’un domaine n’est pas à la portée de la première école venue. Dans les faits une préparation sérieuse au BTSA VO n’est dispensée que dans des établissements publics (à l’exception du lycée privé de Briacé qui dispose de son domaine). Sans faire l’apologie de l’enseignement public, il faut savoir aussi que certains lycées sont à la pointe de l’innovation et disposent d’équipements que l’on ne trouve pas encore dans les exploitations. Enfin, cerise sur le gâteau, certains organismes de recherche comme l’INRA ou l’IFV (l’Institut Français de la vigne et du Vin) ont des stations dans les lycées, ce qui permet aux étudiants d’être au contact des chercheurs et au fait des projets de la profession.

Si le niveau d’enseignement est le même d’un établissement à un autre,

il y a des lycées qui attirent plus que d’autres comme ceux du Bordelais ou de la Bourgogne alors que l’enseignement dispensé est le même.

Ce seront les notes obtenues au bac qui permettront ou non de valider les choix exprimés par le candidat sur le site Parcoursup.

Et en formation à distance ?

Le BTSA Viticulture Oenologie (VO) en formation à distance permet d’acquérir des connaissances en viticulture et oenologie. Il permet également une reconversion professionnelle et/ou une installation dans le secteur viti-vinicole : voir le site d’ Eduter-CNPR, (Centre national public de formation agricole à distance du ministère chargé de l’agriculture), une composante d’AgroSup Dijon, établissement d’enseignement supérieur.

Voici l’organisation du BTSA à distance :

– un accompagnement individualisé en ligne (accès aux consignes de travail, aux informations en cours de formation et aux devoirs et corrigés), – des échanges avec l’équipe pédagogique (téléphone, messagerie, forum),
-des échanges avec les autres stagiaires (messagerie, forum, sessions de regroupement),
– des livrets de cours et des ressources numériques sur plateforme,
– deux stages obligatoires dans un organisme du secteur viti-vinicole (exploitation, cave coopérative, entreprise d’amont ou d’aval de la production, centres de recherches ou d’expérimentation, organismes de conseil ou d’appui).

François

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial