du cru communal à l’AOP

IMG_8613Alain Olivier, Marie Luneau et Jean Jacques Bonnet sont sur la sellette comme les onze autres vignerons de la peut être future AOP Muscadet-sèvre-et-maine Goulaine. Ils attendent les experts de l’Inao de pied ferme. Une inspection qui devrait consacrer des années d’effort pour hisser leurs domaines au niveau d’un grand vignoble français.

Alain Olivier : les 18 vignerons qui produisent du Muscadet Goulaine ont déterminé d’un commun accord les critères de l’appellation qui sont liés au terroir et à l’élevage.

 Il faut dire que le paysage parle de lui-même :

une succession de buttes sur des terroirs de schistes, de micaschistes, de gneiss, granites, amphibolites. Toutes les autres roches sont exclues du projet d’appellation, de même que les vignes implantées sur les plateaux. Les parcelles plongent vers les marais de Goulaine.

 

©domaine Luneau-Papin

©domaine Luneau-Papin

Alain Olivier : Souvent les parcelles ont des pentes assez fortes, et on a retenu celles sur les versants pour avoir les gouts de la vigne plus rapidement car les racines sont au contact de la roche.

Pour avoir l’expression de la minéralité, on est en maturité optimum, on essaye d’aller jusqu’à 12 degrés naturels au moment des vendanges.

 

On l’a compris, la peut-être future appellation Muscadet-sèvre-et-maine Goulaine tire sa typicité de cette minéralité qui ne s’exprime qu’après un élevage prolongé : il dure entre 18 et 36 mois en fonction des cuvées et des vignerons. Les notes d’élevage viennent avec le temps, ce sont des arômes de fruits cuits, de fruits murs, de fruits secs, on a des côtés miellés quand les années sont assez chaudes. Une fois en bouteille on peut avoir une fraicheur qui est plus soutenue mais avec le temps les arômes viennent petit à petit.

Ce sont des vins plus orientés vers le gras que vers l’acidité.

appellation avec un X

Ce parcours n’est pas unique, d’autres l’ont suivi un peu plus tôt dans le Val de Loire : de nouvelles appellations ont été récemment consacrées comme les Muscadet-sèvre-et-maine Gorges, Clisson, Le Pallet et Touraine Oisly et Touraine Chenonceaux, avec un…x à ne pas confondre avec le château éponyme : une nuance imposée par le domaine royal pour une subtilité qui restera volontairement invisible à l’international…

François

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire