Clap de fin pour le guide B+D

Le concurrent direct du Guide Vert de la RVF, après 23 années de parution, tire sa révérence.

L’annonce a été publiée dans la magazine En Magnum édité par le groupe Bettane et Desseauve, sous la plume de Nicolas de Rouyn : ce guide que vous et nous avons tant aimé, c’est la dernière fois que vous le verrez comme ça.

Les raisons évoquées sont multiples : inadaptation à l’heure du tout numérique, périodicité, gigantisme du chantier, sans oublier la modestie des ventes, autour de 20 000 exemplaires.

Petite larme chez les amateurs ; de la tristesse aussi, un média disparaît et c’est un point de vue qui s’éteint.

Le tout-numérique n’annonce pas un avenir radieux, car sans papier, l’écriture s’appauvrit.

Toujours plus simplifiée,

l’évaluation d’un vin se réduira bientôt à une suite de pictogrammes : Parker 90+, Sauvignon Gold Medal, Liger d’argent, prix plaisir B+D, etc ;

Où est passée l’analyse fine sur les stratégies vigneronnes, sur les aléas de la vinification ou le contexte du millésime ? Bettane & Desseauve privilégie aujourd’hui les salons et l’événementiel avec Le Grand Tasting à Paris et en Asie ; le public répond présent, les vignerons aussi et on s’en réjouit.

Vous avez dit collector ?

Ce dernier guide 2020 étant collector, je l’ai acheté : 24,90€, le prix d’une bonne cuvée de chez Thierry Germain, pas le même plaisir mais une égale satisfaction.

Cette couverture blanche est surprenante, couleur de deuil en Asie.

Sur mille pages ou presque de papier velouté, environ 3750 producteurs, maisons et caves sont cités et mis en valeur au travers d’une hiérarchie d’étoiles strictement encadrée.

Les noms défilent en litanie, les amateurs avertis en connaissent peut- être 10 ou 15 %.

 

Rechercher le Graal

Et puis, il y a cette poignée de domaines cinq étoiles dont la simple évocation vous fait déjà saliver. Comment décrire par les mots ce qui appartient au divin ? Ou plus prosaïquement, comment parler du château Lafite Rothschild ou du château Rayas sans abuser des superlatifs ?

Voilà le talent de l’équipe de journalistes dégustateurs critiques qui entoure Michel Bettane et Thierry Desseauve.

Des journalistes qui savent déguster, parler d’un domaine ou d’une gamme de vins sans chercher à vous la vendre à tout prix, bien différents des rédacteurs des sites de vente en ligne.

 

Un guide multi-usages

Quel usage fait-on d’un guide des vins ? Guide d’achat, pas pour moi. Outil de vérification de mes choix, oui. Outil de préparation de mes virées oenotouristiques, certainement. Quand je bois un vin qui m’a plu, j’aime bien savoir ce que le guide en dit.

Les premiers déçus de la fin de l’édition papier seront certainement les vignerons. Je me rappelle le domaine des Trois Filles à Bandol, les deux guides concurrents étaient ouverts à la page idoine, protégée par un petit plastique, le tout disposé sur le cul d’un tonneau. Quand on prend une étoile de plus, ça donne des ailes !

Génération Vignerons se sent proche de la philosophie partagée par l’équipe Bettane & Desseauve qui a toujours placé le vigneron au centre. C’est l’homme qui prime, avec son courage, ses colères et aussi ses lâchetés, plus que le collectif, les institutions ou les marchés. Comme dit Michel Bettane avec son art consommé de la formule : un beau vin naît de l’imaginaire de celui qui l’a produit, avant d’être produit.

Distributeur d’étoiles

Pendant 20 ans, le guide a accompagné au plus près l’essor des vignobles du Val de Loire non par favoritisme, mais bien parce que le vigneron sancerrois, angevin ou tourangeau possède un même socle de valeurs.

Eh bien, la distribution des étoiles reflète en tout point la « photographie » du vignoble :

Sous région Domaines cités 3 étoiles 4 et 5 étoiles
Pays nantais 40 10 0
Anjou-Saumur 52 15 3
Touraine 68 18 6
Centre Loire 57 12 4

- Le vignoble du Pays nantais manque de domaines à forte notoriété,

- l’Anjou-Saumur bénéficie d’un bataillon de domaines qui tirent l’image vers le haut,

- La Touraine bénéficie d’appellations prestigieuses (Chinon, Bourgeuil, Vouvray) dotées de domaines à forte notoriété,

- Le Centre Loire, c’est Sancerre, avec sa réputation, son image et la renommée internationale d’une poignée de domaines.

Avis aux étudiants en Master Management du Vin, le guide papier recèle des trésors pour nourrir le contenu de vos mémoires, dépêchez-vous avant que tout cela ne disparaisse !

Jean-Philippe

Crédits photographiques : Bettane & Desseauve

A lire aussi :

Les guides : lequel choisir ?

Ces guides sont des monuments de culture œnologique dans un pays qui compte 100 000 exploitations viticoles. Kolossal travail !

 

 

Suprématie bio en Anjou-Saumur

Je feuillette dans le Guide des Vins de France 2016 les pages dédiées à la Vallée de la Loire (478-533 ) sous-titrées : une mine de bonnes affaires…

 

 

Les territoires du vin à Angers

Aujourd’hui Angers re-découvre à ses portes son vignoble, ses 32 appellations et sa filière professionnelle…

 

 

2 réponses

  1. Le Guide Bettane+Desseauve ne s’arrête pas, il disparaît sous cette forme pour renaître dès l’année prochaine sous une forme différente.
    Via notre site web, bien sûr, mais pas seulement. Il aura une version papier totalement différente de ce que nous avons publié jusqu’ici.
    Un peu de patience… 😉

  2. De tous les guides que j’ai entre mes mains c’est depuis plusieurs années mon préféré. En lisant l’article cela me donne une certaine engoise. Que faire? Je ne peux pas comprendre qu’il n’est pas vendu davantage. Pour moi c’est un outil pratiquement journalier. Et je ne suis qu’ un amateur. Lire sur papier reste plus aisé que sur l’écran.

Ajouter un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial