Le vin de C’est qui le patron ?!

Démarrage chaotique pour le vin de "C'est qui le patron?!" : le distributeur qui vous lâche juste avant le lancement prévu en mars dernier et annoncé en grande pompe dans les médias. Et des partenaires viticulteurs à la peine, passés pour l'occasion en certification Terra Vitis  et dont les efforts semblent réduits à néant...

Heureusement l'équipe de Nicolas Chabanne et Laurent Pasquier a plus d'un tour dans son sac, repart à la charge et quelques semaines plus tard signe de nouveaux partenariats de distribution: Le Petit Ballon le propose sur son site et ce Beaujolais Pierres dorées 2018 est mis aussi en vente le 3 juin dernier dans les linéaires de E.Leclerc au prix affiché de 5,96€ .

Tout de suite les clients lui font honneur !

 

Pour en savoir plus sur C'est qui le patron ?!

Tout le monde ou presque connaît les briques de lait de la marque« C’est qui le Patron ?! ». Cette marque atypique qui a fait son irruption dans les linéaires des grandes surfaces en 2017 avec un objectif de vente de 7 millions d’unités, a atteint très rapidement les 30 millions ! Elle est censée rémunérer le producteur au juste prix et elle est connue pour le lait, le beurre, les œufs…et aujourd’hui le vin.

Un tel succès a été largement détaillé dans de nombreux reportages effectués auprès de Nicolas Chabanne et Laurent Pasquier, les deux membres fondateurs de cette marque : il n’y a qu’à consulter leur chaine Youtube pour s’en convaincre.

D’autres marques, depuis, ont flairé l’opportunité et se sont engouffrées dans le créneau du consommateur solidaire et responsable.

 

la démarche est innovante...

Pour comprendre la démarche de cette marque liée à la société coopérative « la Marque du Consommateur », il faut faire un tout petit retour en arrière. Tout d’abord on passe la main à cette vidéo qui vous expose en 90 secondes les fondamentaux de la marque :

Play
Shadow
Slider

l'idée est généreuse...

L’approche sur le marché du vin est tout à fait comparable : partant du constat qu’il y a des producteurs en difficulté financière, la SAS C’est qui le patron ?! a réalisé l’étude de marché, créé le questionnaire auquel ont répondu les 2785 consommateurs de la société coopérative La Marque du Consommateur, établi le cahier des charges, recherché les partenaires capables d’y répondre (vignerons et distributeurs).

Le Questionnaire
Il portait sur la juste rémunération du producteur, le type de culture, la date des vendanges (degré alcoolique), la qualité des vendanges, la fermentation alcoolique, et le type de conditionnement. Voici quelques caractéristiques des vins tels qu’ils ont été définis et tels qu’elles apparaissent sur le site de lamarqueduconsommateur.com

pour le VIN ROUGE des consommateurs : Des vignes de 4 ans et plus, des vendanges à maturité pour un vin équilibré, une macération courte pour un vin léger et fruité. La seconde fermentation sera comme la première : naturelle.  Pour l’élevage,  nous avons fait le choix d’un élevage intermédiaire, ce qui donnera un boisé léger.

pour le VIN BLANC des consommateurs :Des vignes de 4 ans et plus, des vendanges à maturité pour un vin équilibré, un vin blanc 100 % Chardonnay (pour des arômes fins et fruités), ainsi qu’un élevage intermédiaire « sur lie ».

pour le VIN ROSÉ des consommateurs :Nous avons décidé tous ensemble que notre rosé serait coloré, ce qui le rendra  structuré et aromatique. Concernant l’assemblage, nous avons décidé d’associer quatre cépages : grenache (majoritaire), carignan, syrah et caladoc, ce qui donnera à notre rosé des notes florales et fruitées :). Nous avons également choisi un élevage intermédiaire « sur lie ».

 

Pour aboutir à un résultat forcément très consensuel...

avis sur Le Petit Ballon

Mais d'où vient ce beaujolais ?

Ce sont cinq vignerons du Beaujolais à Saint Vérand : René et Monique Fayot, Thibaut Girin, Emmanuel Perreault, Fabrice Sandrin et Jean-Etienne Chermette qui ont décidé de suivre ce cahier des charges qui les rémunère au juste prix.

« Comme une grande partie de la viticulture dans le Beaujolais, nos charges avoisinent actuellement nos revenus… Fournir des raisins pour la cuvée "c’est qui le patron?!" va me permettre de dégager un salaire. Et d’ouvrir des perspectives d’investissement pour moderniser mon entreprise » déclarait en 2018 à Vitisphere le viticulteur Fabrice Sandrin.

Et après ? Qu'est-ce que le Patron nous réserve ? Avec cet outil bien rodé : un questionnaire sur le meilleur candidat aux prochaines élections par exemple ?

François

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial