Des racines des ailes et des vignes !

Nous étions 2 640 000 téléspectateurs à regarder ce mercredi 7 mars l’émission des Racines & des Ailes : des Terroirs, des Châteaux et des Vignes sur France 3 ; si l’on souhaite évaluer ma satisfaction, je donnerai un presque 100/100 à la manière dont Parker note un vin exceptionnel.

Pour ceux qui auraient malencontreusement loupé ce petit bijou le lien renvoie au replay.

Un regard particulier

Le mérite revient à la talentueuse journaliste réalisatrice Sandra Malfait qui s’était fait connaître il y a 3 ans avec un beau sujet intitulé Des monts du Beaujolais aux Monts d’Ardèche où son regard amoureux des paysages viticoles avait eu l’occasion de s’exprimer. On a voulu montrer ce qui fait la splendeur de ces vignobles inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, le travail d’excellence des vignerons qui en sont les acteurs et les bâtisseurs.

©Freeway

La Bourgogne, le Saint Emilionnais, le Val de Loire et la Champagne sont les terres viticoles élues de cette fresque documentaire de deux heures qui survolent en drone et hélicoptère les paysages viticoles, les châteaux et belles demeures, toujours guidés par des amoureux du patrimoine qui nous font rencontrer des gens exceptionnels.

Comment magnifier quatre terroirs fort différents sans redite ni lassitude ? Ce défi a été relevé magistralement par la réalisatrice qui a su trouver une harmonie d’ensemble sans exclure la diversité d’approches qui singularise chaque terroir- éclectique dirait-on- tiens, c’est justement le nom de la société de production dirigée par Jean Luc Orabona.

A Saint-Emilion, on visite la chapelle secrète du château Ausone et le chai futuriste à couverture végétal du château Cheval Blanc. A Reims on participe à la soirée blanche du restaurant Les Crayères, piloté par le chef doublement étoilé Philippe Mille, après une démonstration de dégorgement manuel conduite par le chef de cave de la Maison Pommery.

 

Le meilleur en Val de Loire ?

On ne se lasse pas d’admirer les toitures en tuiles vernissées aux motifs toujours différents de Beaune et des villages d’alentour ; à propos saviez-vous que cette forme artistique nous vient des Flandres qui à l’époque appartenaient au Duché de Bourgogne ?

Le meilleur, peut-être, se loge en Val de Loire. Les formes alanguies du fleuve royal contrastent avec la pétulance de Sylvie Augereau, vigneronne-auteure qui nous offre une leçon de vinification nature de chenin sous l’œil attentif du grand Thierry Germain, du Domaine des Roches Neuves. Le dîner des vignerons, organisé par le jeune chef étoilé Thibaut Ruggeri du restaurant de l’Abbaye royale de Fontevraud vous donne l’envie irrépressible de réserver immédiatement votre table !

Non, madame la Ministre de la Santé, le vin n’est pas « un alcool comme un autre », même si scientifiquement le propos est juste, il est immensément réducteur et passe sous silence l’immense apport culturel que la vigne, le vin et le vigneron offrent aux paysages français depuis des siècles et des siècles.

 

Jean Philippe

Photo à la Une : ©Courrier de l’Ouest

1 réponse

  1. J’ai apprécié l’approche intelligente du vigneron qui met tout en oeuvre pour produire des vins les plus sains et digestes possibles avec de la constance (ce manque qui peut parfois rebuter les consommateurs de vins dans les vins naturels). Pour comprendre la philosophie de Karina et Guillaume Lefevre, il faut aller faire un tour dans les vignes, voir le jardin cultivé en permaculture, passer dire bonjour à l’imposant cheval de contois qui travaille entre les vignes, apprécier l’enherbement naturel entre les vignes « engrais vert » et découvrir derrière un petit muret de pierre, un champ de pied de vigne greffés à l’oeil (greffés sur champ).   Guillaume a passé beaucoup de temps à nous expliquer son travail dans la vigne, leur recherche pour essayer d’être autonome et faire des tests sur des vignes francs de pied (qui n’ont pas été greffées sur des portes-greffes américains pour lutter contre le phylloxera). L’objectif est de réussir à être autonome sur le domaine et d’essayer de trouver le meilleur compromis pour la longévité de la vigne.

Ajouter un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial