La Paulée de l’Anjou Noir 2017

Un bref retour sur cette exceptionnelle rencontre qui s’est déroulée ce lundi 17 juillet à Thouarcé, Maine et Loire en appellation Bonnezeaux.

C’était la 6ème édition de la Paulée de l’Anjou Noir , une idée qui a germé dans la tête de Jo Pithon et de quelques vignerons en 2012, face au déficit de notoriété des vins d’Anjou. Une trentaine de domaines se réunissent dès lors chaque année, fédérant professionnels du vin (restaurateurs, cavistes, importateurs) et amateurs, français et internationaux, chez un vigneron de la Paulée. De 150 personnes en 2012, la Paulée de l’Anjou noir a vu croître le nombre de ses participants pour réunir 265 personnes en 2016 et certainement plus de 300 en 2017.

Un succès grandissant pour cette association,

dont la présidente Charlotte Carsin, du Domaine du Clos de l’Élu, résume ainsi l’esprit : Le but est de faire connaître nos vins et de faire rayonner leur image en France et à l’international, à travers une valorisation de nos magnifiques paysages, des facettes de notre métier et bien évidemment de la dégustation !

Le circuit randonnée Bonnezeaux, avec ses haltes pédagogiques sur les thèmes de la géologie, la biodynamie, le travail du cheval et l’agroforesterie, a encore une fois captivé les participants. Beaucoup de questions furent posées à Mark Angeli sur l’utilisation des huiles essentielles en remplacement du cuivre.

La dégustation qui suivit dans les chais du Domaine Les Grandes Vignes de la Famille Vaillant, nous donna l’occasion d’apprécier la magnificence des chenins secs. Le travail d’élevage en fût, présent sur de nombreuses cuvées montre que le chenin sec a aujourd’hui sa place sur les plus grandes tables. Tant de gloire qui semblait porter un peu ombrage aux cabernets, pourtant de belle facture.

La journée s’est achevée par un repas champêtre et festif autour d’un cochon grillé accompagné de vins des vignerons présents ; la farandole des desserts trouvant l’accord parfait avec le Bonnezeaux bio Le Malabé 2014 du Domaine Les Grandes Vignes.

Jean Philippe

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire