Jobs et stages : quelques pistes

Les offres d’emploi ne manquent pas dans la production viti-oeno, loin de là, surtout si vous êtes titulaire d’un diplôme d’état comme un Bac pro, une licence viti-oeno ou un BTSA VO.

Aujourd’hui pour trouver un job, internet est incontournable,

et la façon la plus simple c’est bien sûr de regarder les petites annonces sur les sites spécialisés comme Vitijob  qui publie en permanence des offres dans tous les secteurs du vin. L’éditeur de ce site est Vitisphère. Il y a aussi des cabinets spécialisés comme Vidal Associates qui relaient des offres d’emploi à pourvoir dans le monde entier. Vinjob.com est un site d’offres d’emploi et stage dans le vin et les spiritueux dédié aux postes de manager dans la filière viti-vinicole. Vineajobs présente des offres pour tous les postes de l’industrie viticole : direction, administration, viticulture, oenologie, commerce France & export, logistique, qualité, communication & marketing. Viniplaza facilite la mise en relation entre professionnels du monde viticole en France et à l’international. Il y a aussi Agrojob site dédié aux industries agroalimentaires qui consacre une section aux métiers du vin.

Attention, souvent de nombreux sites d’annonces ne sont rien d’autres que des moteurs de recherche qui vont « piocher » les offres publiées sur les vrais sites spécialisés. Du coup vous retrouverez la même offre sur plusieurs sites…

Vous n’êtes pas trop pressé ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERAIl y a des méthodes plus sophistiquées pour anticiper les besoins de recrutement des domaines et se manifester avant qu’une annonce soit publiée : lorsqu’on connaît bien une région le mieux est encore d’aller déposer au domaine son CV en personne. Et si vous postulez pour un job de caviste, d’aller visiter les caves. A chaque fois manifestez votre curiosité. Car la curiosité c’est toujours payant. Et ça fera la différence si vous êtes plusieurs candidats en concurrence sur le poste. Si vous visez un domaine en particulier pourquoi ne pas participer aux vendanges ? Un premier contact qui peut déboucher sur une relation plus durable…

Autre piste encore : lorsqu’à la suite d’une cession, il s’opère un regroupement de deux ou plusieurs exploitations, il arrive que la taille obtenue dépasse les moyens de l’équipe existante du propriétaire et qu’il ait besoin d’embaucher soit pour l’étoffer, soit pour la diriger. Pour trouver ces domaines en mutation, il faut se rapprocher de ceux qui organisent les cessions : les agences immobilières, leurs website, les études des notaires, les SAFER peuvent vous mettre sur une piste.

François

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial