Adopter un pied de vigne

Nos amis vignerons Agnès et Pierre-Antoine Giovannoni du Château de la Viaudière en Anjou m’adresse une gentille invitation pour cette fin avril où figure une offre mystérieuse plutôt alléchante : Vous rêvez de devenir vigneron ? Nous allons exaucer votre vœu ! Le principe est le suivant : je me vois affecter un pied de chenin qui portera un médaillon à mon nom ; après, je peux me rendre au domaine, seul ou avec des amis pour participer ou apprendre l’effeuillage, la vendange et la taille, suivre la pousse de mon pied via sms ou Facebook.

Et pour finir, je suis attendu au domaine pour prendre livraison de mon carton de 6 bouteilles de chenin le printemps qui suivra la vendange. Il me sera demandé une contribution de 75€ pour l’ensemble « renouvelable autant de fois que vous aimerez ». Sympa non ?

Cette offre me rappelle une brève lue dans le magazine Terre de Vins : A chacun son rang de vigne proposée par le Château du Broustaret en Gironde- Clairet et AOC Premières Côtes de Bordeaux. Des parrainages de rangs de vigne sont mis en place pour une contribution annuelle de 145€. De la même façon, les propriétaires « temporaires » reçoivent des informations sur l’évolution de leur patrimoine, participent aux travaux de la vigne, sont invités à un grand pique-nique dans le chai, au repas de vendange et récupèrent au bout de 3 ans une caisse en bois de 12 bouteilles.

Alors, ce parrainage des pieds de vigne, est-ce un filon ?

une mode ? une tendance de fond ? Petite recherche sur Google pour trouver deux sites qui proposent sensiblement le même service.


Un pied au domaine
 fera de vous un vigneron d’honneur (sic) en parrainant des pieds de vigne. Il s’agit d’une plate-forme numérique qui vous propose une gamme de coffrets cadeaux de 95 à 300 € – découverte, initiation, expert, expert plus- en vous laissant le choix du domaine parmi une dizaine de régions viticoles. Certainement des surdoués du marketing au vu des suggestions d’utilisation : idée cadeau de mariage, d’anniversaire, de départ à la retraite, de client d’entreprise et bien d’autres encore. Un paiement PayPal et vous voilà vigneron d’honneur ! Pas trop ma tasse de thé.

Plus intéressant, le site covigneron.com Le préfixe « co » signifie partage, comme covoiturage ou colocation, il s’agit de partager quelque chose avec quelqu’un ; dans le cas présent nous partageons le métier de vigneron, nous indique Alain Michalon le fondateur du site qui anime une équipe de passionnés de terroirs. L’offre est élargie à des visites de domaines, des dégustations, des survols en hélicoptère, bref on surfe ici sur la vague de l’oenotourisme.

Je repère le Domaine Menard Gaborit, une belle propriété de 70 hectares dans le vignoble nantais qui propose de parrainer un lot de 6 pieds de vigne, des invitations multiples, des étiquettes personnalisées sur les bouteilles à venir, le tout pour 189€.

En voulez-vous encore ?

Sachez que le Domaine de Chambord fait replanter une parcelle historique de 6 ha – les Vignes de François 1er– en cépage romorantin pré-phylloxérique comme sait le faire Henry Marionnet.

Mécènes recherchés pour un investissement à partir de 1000€ déductibles ; en contrepartie, votre nom figurera « à vie » sur un pied de vigne et vous disposerez d’une option d’achat pour 3 bouteilles du premier millésime attendu en 2019.

Cet engouement pour le pied de vigne n’est–il pas le plus bel hommage au vigneron ? Comme le dit Hugh Johnson en conclusion de son Histoire mondiale du vin : Paysan et artiste, homme de peine et rêveur, amoureux du plaisir ou de l’effort, alchimiste et comptable, le Vigneron conjugue toutes ces qualités depuis le déluge.

Jean Philippe

image à la Une : ©Pépinières Tourette

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire