10 bonnes raisons : raison numéro 1

vous en avez toujours rêvé…

Jean-Luc Poignard :

On a parfois eu une idée de métier lorsqu’on était enfant ou adolescent. On n’y a pas cru assez fort. Était-ce vraiment saugrenu ?

C’est l’idée qu’on perd de vue devant les conseillers d’orientation ou sous la pression des parents au collège…

Mais lors de vos parcours professionnels il est possible qu’une petite voix vous ait répété la même chose plusieurs fois ; qu’est-ce que je fais là ? Qu’est-ce que j’aime vraiment ? Combien d’années vais-je attendre encore ?

Et puis les saisons passant, la lassitude aidant, l’envie vous titille de revenir en arrière. Mais comment faire ? Aujourd’hui, vous aimeriez qu’on vous laisse une chance de vous confronter à vos envies. Il n’est jamais trop tard pour suivre ses intuitions. Dans quelles directions ?

Le souvenir des travaux au jardin avec votre grand-père vous ramène des bouffées de bonheur. Les effluves ressentis dans les verres de vin de votre père vous tirent des larmes : Il y a certainement là quelques idées à creuser.

Et bien ça tombe bien car vous aimez relever les défis ! Le grand saut ne vous fait pas vraiment peur et vous aimez retrousser vos manches. Le challenge qui se présente devant vous peut vous donner des ailes ou exprimer des forces que vous n’aviez pas ressenties jusqu’ici.

Pour aller plus loin, cet article d’Ophélie Neiman journaliste au Monde.

Bonne raison numéro 2 : vous voulez redonner du sens à votre carrière, à votre vie

 

Ecrit par Jean-Luc POIGNARD
------------------------------------------------------------------- Prenez un descendant de vigneron en AOC Orléans, arrosez d’un bon zeste de passion œnophile, un fond de langue et littérature anglaise, ajoutez un WSET 3 et de nombreuses visites chez les vignerons. Mixez l’ensemble. Laissez reposer, lisez et dégustez un verre à la main.
le 16 mars 2021
Catégories :
© 2021 - GENERATION VIGNERONS
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial