Vinexpo and for ever

Vinexpo8C’était le premier Vinexpo pour Génération Vignerons. Un évènement important pour notre média qui n’oublie pas de remercier le service de presse du salon pour l’accueil et les facilités offertes aux blogueurs. Une 18ème édition, hôte d’une métropole bordelaise en chantier, qui aura rassemblé 2400 exposants et 50 000 visiteurs venant de plus de 140 pays, chiffres aux quels nous ajouterons plusieurs millions de dégustations.

Partout on échange, on discute

et on déguste debout dans les allées, sur un coin de table, autour d’un snack ou dans les ateliers dédiés. Le rituel de la dégustation est ici à son zénith, comme la poignée de main ou la bise à la française.


vinexpo4Le bon vin, c’est celui qui exprime le génie du lieu d’où il provient
 nous dit Jean-Robert Pitte, dans l’Amour du Vin (CNRS Editions). Le génie et les lieux étaient bien présents à Vinexpo : toute l’Europe viticole bien sûr, l’Ancien et le Nouveau Monde, l’Asie centrale, la Géorgie où je retrouvais mes amis de Kakheti pour une dégustation exceptionnelle du vin du monastère Alaverdi vinifié en Qvervri.

L’invitation au voyage étant partout

Je me suis laissé séduire par le Portugal et la Quinta de Marrocos. Catarina Sequeira, la fille de la mVinexpo1aison, m’a fait déguster un porto Tawny 10 ans – belle robe acajou, au nez un peu tabac, orange confite allant sur le caramel ; en bouche, je ne me souviens que de l’acidité ronde et plaisante – et de m’expliquer dans un français parfait :Notre domaine est à Valdigem, sur les rives du Douro ; vous venez en bateau de Porto, comptez 4 heures de croisière, et nous vous accueillerons sur le quai. Il y a quelques chambres pour vous héberger avec vos amis et si vous voulez manger, nous faisons une cuisine très simple, très naturelle. J’étais prêt à signer sur le champ !

 

vinexpo5Respectons les préséances

et n’oublions pas que c’est la France qui reçoit le monde du vin et des spiritueux à Bordeaux depuis 1981 en affirmant ainsi son statut de pays référent. D’ailleurs les stands du négoce bordelais sont opulents et parfois imaginatifs comme LD Vins – Frédéric de Luze et Thierry Decré- qui offre à ses visiteurs une dégustation d’un Château Guiraud 2007, Sauternes 1er Grand Cru Classé en impériale – une bouteille de 6 litres ! Hors de question de l’attraper d’une main, alors LD Vins a retenu le nouveau dispositif WIKEEPS de service du vin sous gaz œnologique qui permet de doser la quantité voulue sans toucher à la bouteille.

Ah ! Une petite déception quand même :

j’aurai aimé interviewé Bernard Magrez, qui est à mes yeux l’incarnation de cette France du vin triomphante, admirée et jalousée. Il était présent sur son stand mais l’interview n’a pas pu se faire. En guise de consolation, j’ai pu déguster un Pape Clément 2010, Grand Cru Classé de Graves dont ma mémoire conservera à vie la finesse de ses tannins.
Vinexpo9Pour l’interview, je tenterai ma chance à la prochaine édition de Vinexpo en 2017, l’année de la gloire pour Bordeaux avec la mise en service de la LGV et de l’ouverture de la Cité des Civilisations du Vin.……Et peut-être celle d’un destin national pour Monsieur le Maire !

Jean-Philippe

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial