un projet : devenir vigneron

Personnellement je nourris une admiration sans limite pour ces “néo-vignerons“ qui ont tourné le dos à une vie bien rangée, entrainant dans un bel enthousiasme conjoint et enfants.

Leur parcours me passionne. J’en connais venus de la cosmétique, de la grande distribution, de l’informatique, un futur juriste destiné à une carrière de notaire, un ancien pilote de chasse, un rugbyman, un DAF…On dirait que tous les secteurs de l’économie produisent des vignerons !

Besoin de donner du sens à leur vie?

En tous cas, à leur échelle, ils contribuent à assurer la relève d’une profession qui, dit-on, a du mal à se renouveler. Et, non contents d’apprendre un nouveau métier, ils ambitionnent de devenir les meilleurs de leur région ou de leur appellation !

L’exercice ne parait pourtant pas évident. Souvent sans précédents familiaux, ils ont eu à maitriser l’agriculture, la vinification, le marketing, la vente. Sans parler des affres de l’acquisition d’un domaine.

Retour à l’école ? stages auprès de vignerons qui ont le goût du partage ? apprentissage sur le tas ? Passage en revue de quelques expériences perso…

François

formations

stages

acquérir un domaine

la certification

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial