Picnic en pays nantais

Quand la saint Urbain est passée, le vigneron est rassuré, aussi c’est d’un cœur léger qui je décidais de me balader dans le vignoble, à l’occasion du traditionnel Pique-Nique chez le Vigneron Indépendant en ce week-end de Pentecôte.

Suteau1A l’est de l’appellation Muscadet, à la Remaudière , je suis accueilli par le jeune vigneron Nicolas Suteau qui a pris récemment les rênes du domaine de 7 ha, à la suite de son père. Beaucoup de monde, les amis, la famille, les voisins pour ce pique-nique musical où chacun amène ses victuailles, le vigneron s’occupant de la boisson.

Le cépage Egiodola, totalement inconnu pour moi, est cultivé ici,

aux côtés du melon de Bourgogne et du pinot noir. Cela veut dire sang pur en Basque. On est quelques uns par ici à le cultiver. C’est un cépage robuste et généreux, peu sensible aux maladies, il est souvent récolté en dernier, vers la fin septembre. Le raisin est à peine laissé en macération pour obtenir un jus rosé qui rend tous les arômes particuliers du cépage.

Suteau4Un rosé très sec, dans le fruit avec une acidité désaltérante, un peu fugace peut-être. Un vin de pays de Val de Loire, produit à moins de 4000 bouteilles, médaillé au Concours agricole 2014 et vendu à 3,50 € le col….Qui dit mieux ! Et pour le volet historique, Maurice, le père m’a expliqué que nous étions ici dans une borderie qui pratiquait depuis toujours de la polyculture. La tradition perdure puisque Vincent est un vigneron qui élève aussi 150 bovins à viande ; pas de quoi lambiner !

Cap à l’Ouest, à Saint-Léger les Vignes,

pour saluer Jean-Pierre Guedon, propriétaire du beau domaine des Hautes Noëlles à qui nous avions rendu visite en juillet dernier.

Jean-Pierre et sa fine équipe : Mickaël, Andrick, Jacqueline et Nathalie étaient en train de casser la croûte à l’ombre du cerisier quand je suis arrivé. L’accueil est toujours aussi amical et nous démarrons la visite des nouveaux locaux.

Noëlle21Le domaine a fait peau neuve, la petite vigne d’accueil est soignée à la binette, l’habillage des bâtiments associe bois et bardage gris sombre soutenu par le liseré jaune aux couleurs du domaine ; la signalétique sur l’axe des vacances Nantes Pornic est impeccable. Allez ! Il manque encore la page Facebook pour avoir la mention TB en communication !

Les nostalgiques verseront une larme à la disparition de la façade bêton où trônaient majestueusement les patronymes des vins de Serge Batard.

Noëlles1Le vignoble, lui, n’a pas changé, il est toujours cultivé en bio pour les blancs. Les vins ont peut-être gagné en précision, en régularité et surtout en expansion, comme la fameuse cuvée HEHO – blanc, rosé, rouge, effervescent- vins de Pays en cépage Grolleau que nous avions déjà repérée.

 

L’entrepreneur Jean-Pierre Guedon qui n’hésite pas à aller à New-York plusieurs fois dans l’année pour promouvoir ses vins, démontre que l’on peut réussir dans le vin après avoir réussi dans le transport, sans être nécessairement fils de vigneron. Mais pas sans passion.

Jean-Philippe

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire