Les territoires du vin à Angers

Angers vient de se découvrir en capitale viticole, il était temps et vous ne serez pas déçu du résultat ! me glisse en confidence un responsable de la filière. Tout comme Nantes, Angers n’a jamais fait corps avec son vignoble, à la différence de Bordeaux, Dijon, Reims, Montpellier ou même Tours. Questions de culture, d’histoire et de politique.

Récemment, Angers s’est cherché un destin,

dans l’électronique et l’informatique – Bull et Thomson ont représenté plusieurs milliers d’emplois dans les années 90, tous disparus aujourd’hui – puis ce fut au tour de la filière végétale et de son emblématique et problématique Terra Botanica. Aujourd’hui la Ville semaineVL2d’Angers re-découvre à ses portes le plus grand vignoble du Val de Loire, avec 32 appellations, une ouverture à l’international, une filière professionnelle pourvoyeuse d’emplois et une thématique dans l’air du temps, alors agissons ! Ainsi est née La Semaine des Vins de Loire, qui semble contenter les 275 000 habitants d’Angers Loire métropole.

La pièce maîtresse en est évidemment le Salon des Vins de Loire, 30ème édition, avec ses 9000 visiteurs professionnels. Le programme s’est étoffé d’une cinquantaine de manifestations se déroulant tout au long de la semaine : colloques, rencontres-dégustations, dédicaces, forum des formations, soirées accords mets vins, ateliers, Wine Tour et randos en vignoble -n’oubliez pas vos ponchos !

apocalypeOn parle même d’un jeu,

qui consisterait à compter les grappes et les ceps de vignes sur la tenture de l’Apocalypse- 106 m de long- exposée au château des Ducs d’Anjou, château qui est d’ailleurs l’hôte d’une petite vigne plantée en chenin qui produit quelques hectolitres d’un vin très recherché.

C’est le colloque pluridisciplinaire Les Territoires du Vin qui a retenu mon attention. D’abord parce qu’il est organisé par des universitaires de l’ESA – Ecole supérieure d’Agriculture, associés à ceux de l’ESSCA, Ecole supérieure des sciences commerciales et à l’Université d’Angers. Pas facile de décloisonner les travaux universitaires… J’en sais quelque chose ! On retrouve le vin comme pièce centrale dans la culture et les traditions françaises et méditerranéennes célébrées depuis que l’Homme écrit. Cette thématique des Territoires du Vin se décline à 360°: tourisme, économie, terroir, législation, culture, international, œnologie, viticulture. Une approche globale de la civilisation du vin qui rejoint celle du magazine 303  – arts, recherches et créations- dans son édition intitulée De la Vigne au Vin. 
levée de la loire2C’est en fréquentant la Levée de la Loire, un regroupement des vignerons bio, que je me suis rendu compte du travail considérable à poursuivre pour que le Val de Loire devienne un territoire propre, c’est-à-dire exempt du fléau des épandages de pesticides dans les vignes et dans l’arboriculture fruitière. Beaucoup a été fait comme l’attestent les statistiques de la Revue des Vins de France, repris sur notre blog sous le titre : Suprématie Bio en Anjou-Saumur : sur 30 domaines étoilés du Guide RVF 2016, 26 sont certifiés bio ou biodynamique.

Etre classé au patrimoine mondial de l’UNESCO impose des devoirs, certains l’ont compris.

Jean Philippe

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial