Cavistes à la Nantaise

Dis-moi où tu achètes ton vin et je te dirais qui tu es, c’est un vigneron angevin fort en gueule qui m’avait fait cette sortie plutôt déconcertante. Moi ? Allez, je me dévoile un peu : commençons par les sites de vente en ligne, je les visite, lis les argumentaires mais je n’achète pas ; Ah si ! j’ai acheté récemment des vins de Jerez introuvables, sur Grau en ligne. Puis viennent les grandes surfaces : j’aime bien me balader au rayon vin du Leclerc Atlantis doté d’une cave climatisée en essayant de décoder les petites astuces marketing ; tenez, il y a des domaines qui s’inventent un nom ou une marque pour la vente exclusive en grandes surfaces. Vous savez, le château l’Ancestral est vinifié avec le même soin que l’Évêché par notre maître de chais me dit Madame Chaumet, des Vignobles Chaumet en AOC Lalande de Pomerol qui tient à réserver ses meilleurs crus et ses meilleures parcelles pour son réseau de cavistes.

Ah ! Les cavistes…

On en compte une cinquantaine sur l’agglomération nantaise, un métier en plein renouveau. Le caviste de papa a cédé la place au marchand de vin, plutôt jeune diplômé en oenologie ou en sommellerie : INSEEC Wine and Spirits Institute ou WSET (Wine and Spirit Education Trust). Attention, Nantes n’a pas le même pouvoir d’achat que Bordeaux, Paris ou London. Les filles se font une place, avec leurs goûts souvent plus raffinés, n’est-ce pas Chantal Dudit ?

Et surtout, on déguste maintenant chez les cavistes !

Les bouteilles1Je vais y aller de mes coups de cœur qui sont aussi mes habitudes d’achat. En haut de l’affiche, les deux « géants de la cave nantaise » : Mickaël des Bouteilles et Thomas du Picolo ; tous deux sont marchands de vins, restaurants et cavistes. Le premier a une connaissance encyclopédique des vins de Bourgogne et d’Italie -et des bouteilles qui vont avec ; le second, que nous avions déjà apprécié,  est l’ami des producteurs de vins nature. Complétons le podium avec les Carafés, où Stany et Willy proposent de belles découvertes en bio sur fond de musique live.

 

Dans ces restaurants un peu spéciaux, je commande un premier verre en ouvre-bouche, puis je choisis le plat du jour, cuisine du marché pour 12-13€, et surtout je laisse le patron choisir le breuvage. Mieux il vous connaîtra, plus il aura à cœur de vous amener hors des sentiers battus. La petite restauration fait de plus en plus d’adeptes chez les cavistes. Charcuterie, fromages, terrines de poisson, huîtres, desserts permettent de bâtir un accord mets-vins honorable et de diversifier les sources de revenu.

920caveàmangerLa petite licence restaurant n’autorise que des petites préparations froides, alors si vos clients demandent du chaud, vous pouvez faire comme Emmanuel Emonot, sommelier conseil à 920 la Cave à Manger – un magnifique cadre près du château des Ducs- et commander à la carte du restaurant d’en face ; la passion de Manu pour la Bourgogne et le Val de Loire est communicative. Un petit détour place Viarme pour saluer la maison Paganelli et sa remarquable sélection de vins corses. Restons dans le centre-ville quartier Graslin avec un stop à la Comédie des Vins, pour la gentillesse du couple Cécile-Émeric, sa belle carte de vins d’artisans et ses conserves de poissons galiciennes. Bibovino, rue Racine, animé par Stéphane Ebel, déjà visité par Génération Vignerons, ne ménage pas ses efforts pour promouvoir ses AOC bag-in-box. Les Tables de Nantes édition 2016 propose une sélection de cavistes qui mettent en avant les vins de Nantes ; à ce propos, dommage que la Maison des vins du Val de Loire soit fermée, du coup, il manque à Nantes une belle vitrine pour promouvoir ses vins.

Faut-il réserver le meilleur pour la fin ?

Vaste débat, mais ici point de doute, la cave la plus extravagante de Nantes est sans conteste La Fille du Tonnelier : Filledu tonnelier3une cave show-room doublée d’un bar à vin sur 350m2. Elle est située au rond-point de la Belle-Étoile à Carquefou, là où le mètre carré est certainement moins cher qu’en ville. Du coup Chantal Dudit, Alex Pradeau et leurs investisseurs ont vu grand, spacieux, généreux : vins du monde, spiritueux, bières, cadeaux, dégustation, distributeur de vin au verre Advineo. De belles découvertes comme les vins Doppler de Slovénie ou ceux de Misty Cove de Nouvelle-Zélande. Petit conseil, passez-y à l’heure du déjeuner et commandez des rillettes de lamproie à la Malvoisie d’Arnaud Gueret, pêcheur professionnel en Loire ; laissez Alex choisir votre vin au verre.                                                                

Choisir, c’est sacrifier, alors les caves nantaises non citées ici n’en sont pas moins méritantes, professionnelles et dédiées au service du client ; et puis il y a celles que je ne
connais pas.

Au13BQu’il me soit permis de terminer par un lieu magique : au 13 un concept store collaboratif- vintage, mode, accessoires, bouquinerie, cave à vins- On ne demande pas à Mathieu Le Masme d’être sommelier, non, mais simplement un homme de goût, dénicheur de trouvailles à prix mini ; quoi de plus sympa de rechercher un casque à vélo et de revenir avec cette improbable bouteille de rosé vendéen que je n’ose pas ouvrir !

Jean-Philippe

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire