édito

200 articles, on en n’est pas peu fiers ! Si on nous avait dit en 2014 qu’on allait en rédiger autant…Et puis grâce à vous, à nos rencontres, l’intérêt – la patience aussi parfois- que vous nous avez manifestés, et bien ça s’est fait tout seul !

Du coup, le 201éme, on l’a laissé écrire à Pierre-Antoine Giovannoni, notre première rencontre vigneronne…

Octobre 2018

Nous aurons connu la « génération tonton » qui aura imprégné pour une trentaine d’années la société française, je vous souhaite que la Génération Vignerons marque tout autant le monde des amoureux des vins, des vignes et des Hommes (je vous laisse le soin de choisir dans quel ordre). Une chose est sûre, quel dynamisme, quel enthousiasme, quelle richesse dans vos articles chers Jean-Philippe Raffard et François Saïas. Je me dois d’évoquer le petit nouveau de la bande, Jean-Luc Poignard, que je ne connais pas encore bien, malgré sa présence à la Paulée de l’Anjou Noir 2018.

L’univers du vin est riche et les sujets que vous avez traités depuis 2014 le sont tout autant. J’aime bien visiter vos pages justement pour leur éclectisme, très à l’image des multiples aspects de notre beau métier de vigneron. Je suis Vigneron de cette génération-là et vous m’avez d’ailleurs fait le plaisir de venir me rencontrer presque dès le début de votre aventure. C’est à ce titre que je me permets ces quelques mots alors que les 5 ans se profilent déjà pour vous.

Là où je vous trouve très forts, c’est que vous nous emmenez de ballades en rencontres, suscitant tout notre intérêt que l’on soit professionnel ou non. Nous découvrons avec vous des femmes et des hommes qui sont toujours des passionnés, parfois un peu casse-cous, et une poésie qui est souvent au fond du verre, comme le disait Louis Aragon. Vous nous faites aussi réfléchir et prendre du recul sur les évolutions de nos métiers et de nos outils. Bien-sûr, vous restez modestes et attentifs à reporter fidèlement les propos de ceux que vous croisez. Je vous engagerais bien à un peu plus d’audace, vous avez maintenant suffisamment de bouteille, j’ose, pour vous permettre parfois une expression plus personnelle. Il m’a semblé que Jean-Philippe s’est d’ailleurs presque laissé aller à la confidence au détour de l’article sur la biodynamie ?

Merci donc d’être des passeurs d’émotions, des ambassadeurs de nos beaux terroirs et dives bouteilles, des témoins attentifs et bienveillants de nos Générations Vignerons. Longue vie, bel anniversaire, merci et au plaisir de se retrouver sous peu autour d’un verre de Chenin de Loire, what else !

Pierre-Antoine Giovannoni

Chateau de la Viaudière 49380 Champ-sur-Layon

photo Frédéric Chobard

_ _ _

Génération Vignerons parcourt le monde, les domaines, les caves,

à la découverte de ces nouveaux aventuriers que sont les vignerons. Nous les avons rencontrés à l’oeuvre sur leurs vignobles, dans leurs chais, sur les salons, lors de dégustation. Qu’ils soient filles ou fils de, néo vignerons ou techniciens sortis du rang, nous avons fait la connaissance d’esthètes, pas mal de poètes, des casse-cou un peu artistes, un grand nombre de femmes -pas forcément des épouses- mais toujours des passionnés doublés d’une casquette d’entrepreneur car pour la plupart, tous ont misé sur la réussite de leur projet. Sans plan B.

Notre projet à nous, celui de Génération Vignerons ?

Développer ces rencontres, découvrir les méthodes alternatives des vignerons du bout du monde, mieux comprendre le fonctionnement et l’évolution du marché, des produits, des acteurs, des réglementations, mais surtout ne pas céder à la tentation de la précipitation, du scoop et vous offrir des analyses soupesées, gage de sérieux.

Magnifier le plaisir des sens, ceux de la dégustation de belles et bonnes bouteilles, du grand cru au vin de garage ; ceux de l’admiration pour les paysages ordonnancés des vignes en France, en Europe et au-delà. Ces moments festifs, fruits de rencontres improbables d’aubergistes, d’hôtes, de sommeliers, de cavistes, de randonneurs, de festivaliers, de bloggers, de brasseurs ou de bouilleurs de cru tissent une mémoire grandissante toujours bien arrosée.

Alors que notre équipe éditoriale se réjouit d’accueillir un nouveau rédacteur en la personne de notre ami Jean Luc Poignard, il nous semble important de donner une structure à notre aventure éditoriale via une association loi 1901- Génération Vignerons- qui accueillera des membres actifs, rédacteurs et dégustateurs. Ses statuts lui permettront de se voir confier des missions ou de recueillir des fonds pour mener des actions d’intérêt général.

_ _ _

Les auteurs

François Saïas et Jean-Philippe Raffard, deux complices des médias, de l’audiovisuel et de la création numérique. Ils ont créé ensemble une société de production audiovisuelle dans les années 80, puis François a poursuivi une carrière de réalisateur de films avant de créer sa propre entreprise de design numérique.

Jean-Philippe s’est dirigé vers le conseil et l’enseignement supérieur où il a été professeur associé à SciencesCom, groupe Audencia, à Nantes pendant 15 ans.

Leur passion commune pour la vigne et les vins a fait de nouveau converger leur parcours personnels à l’occasion du salon Vinisud 2012 à Montpellier. Une nouvelle rencontre à Angers lors du salon des Vins de Loire en février 2014 fut le point de départ du site Génération Vignerons.

 

 

Jean-Luc Poignard, professeur d’Anglais voyageur et amoureux du vin, mais aussi diplômé en FLE – Français Langue Étrangère – et en Œnologie, Jean-Luc est fier d’être le descendant de paysans vignerons sur l’appellation Orléans à l’époque où son grand père travaillait le Gris Meunier / Pinot Meunier.

Jean-Luc a rejoint Génération Vignerons en 2017.

En quatre années les auteurs ont enrichi  Génération Vignerons de plus de 200  articles écrits sur les vins français et du monde entier.

 

 

 

Mentions légales

le blog www.generationvignerons.com est hébergé chez OVH.com

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial